Luce Millaray || Ray of light in the dark [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Luce Millaray || Ray of light in the dark [100%]

Message par Luce Millaray le Ven 29 Sep - 22:23



Informations


Prénom : Luce

Nom : Millaray

Âge : 21

Surnom : Plus une blague qu'un vrai, "Slasher"

Sexe : Femme

Orientation sexuelle : Hétérosexuelle bicurieuse

Origines : Nouvelle Zélande

Team : Lammies

Physique

Elle a l'air d'être un cadeau du ciel, devant le coucher du soleil. Et même si elle pleure, c'est elle le rayon de lumière, un des derniers avant que n'enveloppe la nuit et les astres la population dans un doux sommeil.

Ce rayon de lumière attire l’œil par des formes généreuses et une taille fine. Le tissu la recouvrant est bien souvent peu épais, des vêtements d'été, attirail appuyé par la légère odeur de sel de mer qui l'accompagne. Ce n'était pas si elle-même n'était elle pas un signal de l'arrivée des grandes vacances. Les quelques touches de fantaisie qu'elle se permet se manifeste à travers les bijoux et accessoires qu'elle porte dont elle est particulièrement friande. Elle n'a pas de style vestimentaire particulier, si ce n'est léger, quelque fois provocateur, sans être vulgaire, classe, simple, coloré, elle fait de tout et change pour être au meilleur qu'elle puisse se présenter. Luce est souvent vue, lorsqu'il fait particulièrement chaud et près des plages, porter un maillot de bain sous ses vêtements blancs, presque transparents.

Une longue chevelure dorée la couvre comme un voile, une protection, qu'elle noue en partie en deux tresses derrière sa tête d'un ruban blanc ou qu'elle attache en deux couettes selon son humeur. Luce se tient d'un mètre soixante-douze, une taille plutôt grande. Ses exercices démontrent une forte souplesse qui se caractérise par une figure en v athlétique et dynamique. Disons le, qu'une des choses les plus facilement remarquables est son buste, un caractériel 95D qui lui pose pas mal de soucis, pendant la pratique de sports impliquant de la course notamment. Luce reçut un quota de remarques plus ou moins subtiles de ses camarades, hommes et femmes sans distinction.

Comme pour contraster le reste de sa forme de dame, son visage est plutôt rond, ses lèvres fines, et deux grandes orbes olives ravissent une carnation rosée. La jeune femme prend très, très facilement en couleurs, et elle rougit non seulement du visage mais aussi autour de sa clavicule et des épaules. Quelques scènes rendraient cela attendrissant à voir, preuve d'une affection de sa part vous concernant, mais quotidiennement, Luce rougit lorsqu'elle reçoit une dose importante d'excitation. Elle s'emporte rapidement, et cela se voit, même avec le maquillage qu'elle prend tant de temps à mettre pour commencer une journée. Que les intempéries viennent foutre en l'air comment elle s'est préparé pour sortir lance Luce dans une frustration contre l'univers telle qu'on l'entend gueuler pendant deux heures sur tout ce qui ne va pas dans sa vie et en quoi l'univers en est le responsable.

La jeune femme se lève tôt pour se préparer, et se couche tôt pour récupérer. Elle fait de la course, va à la salle, et de la piscine le plus souvent pour garder un oeil sur sa forme et ses performances, ses journées sont relativement fatigantes, entre les cours en école d'art, le sport et l'entraînement à l'escrime en association et ne se passent pas forcément aussi bien qu'elle le voudrait, mais elle s'entretient ainsi. Elle se tient droite, et a à la fois des manières féminines et masculines.
Caractère

Sous cette belle enveloppe charnelle se dresse une tigresse, féroce, fière, forte, fiable.

Luce a un grand sens de sa personne - tellement fort qu'il a la mauvaise réputation de dicter ses comportements les plus extrêmes. Elle n'est juste pas du type des personnes à vouloir se laisser faire ce qu'elle n'adhère pas. Ses refus sont francs, et elle ne s'explique pas plus qu'elle estime qu'elle doive le faire. Luce est pleine de sarcasme, à moquer ceux qu'elle aime, c'est une jeune femme très confiante dont on comprend un esprit indépendant. Elle est assez maligne et trouve amusement dans la compétition et l'affrontement avec autrui. La limite entre si elle se moque d'autrui ou si autrui lui fait rire est extrêmement fine. Si elle peut s'amuser de beaucoup, il y en a bien qui lui tapent sur le système. Elle a notamment horreur des commentaires machistes, et arbore une sorte de discrimination hypocrite en leur égard en retour. Telle est une faille humaine.

La colère, voilà quelque chose que la jeune femme peine à contrôler tout à fait chez elle. Etant quelqu'un d'un fort ego, provocation et défis la lancent dans un esprit compétitif dont peu sont capables de lui en faire sortir, alors lorsque cette provocation et ses défis s'en prennent directement à elle, dans sa surprise et sa gêne, la jeune femme se frustre et s'énerve. Lorsque se déclenche une colère noire, la jeune femme est prône à pointer son épée sur vous si elle la porte avec elle, chose est, Luce est toujours armée. Ce n'est pas une égratignure qu'elle vous fera non, non, ce serait bien trop galant de sa part pour quelqu'un comme vous.

Luce est de ceux compétitifs, alors lorsqu'elle remarque qu'elle a perdu, une forte amertume la prend. C'est une jeune femme qui peut montrer des signes maladifs de jalousie lorsqu'il s'agit de compétition comme ça. N'étant pas un sentiment qu'elle aime particulièrement extérioriser, la jeune femme va s'acheter des friandises, dans lesquelles elle va se rassurer en sorte, même si elle arbore une mine toujours de mauvaise perdante. Voilà un côté enfantin qu'elle arbore, elle ne sait pas tout à fait gérer sa frustration, la jeune femme, et son attirait est loin de montrer ses manières de gosse. Lorsqu'elle gagne cependant, la jeune femme n'hésite pas à le rappeler à son adversaire à chaque moment où cela peut lui être bénéfique. Elle est obstinée jusqu'à ce que cela aille dans son sens. Luce a un sourire félin et un grand rire, qu'elle ne cache point. Un bon exemple de faire ce qu'elle n'aime pas qu'on lui fasse aux autres.

C'est une personne qui n'aime pas tout à fait le contact physique. Aux yeux de la jeune femme, ceux qui tentent de se rapprocher ainsi d'elle sans lui avoir demandé son avis ne respectent pas cet espace personnel. Elle n'en veut pas, de plus que cela à tendance à contredire son souhait de consistance dans sa force d'esprit. Être vulnérable dans les bras d'un autre est une idée qu'elle veut repousser au loin tant qu'elle le puisse, et même si il puisse arriver qu'elle compte sur quelqu'un, c'est une dette qu'elle lui devra. Elle a un rapport assez compliqué avec les imprévus, et les gens qui amènent dans sa vie des imprévus, quelques uns lui gâchent quelques peu la journée, mais ces mêmes imprévus la pousse à de nouvelles rencontres - ce pour quoi elle peut penser que c'était pour le mieux.

Puisque l'honneur est important chez elle, important au point qu'elle se gêne beaucoup pour un rien, qu'elle soit si attentive à être belle aussi longtemps qu'elle puisse, devoir des dettes est une chose qu'elle n'aime pas. Lorsqu'elle remarque qu'elle en doit, cependant, elle promet la rendre, et n'a jusqu'à lors jamais trahi de promesse. Ce mot a alors une connotation spécifique pour elle, importante, qu'elle tient à coeur, elle n'aime pas en avoir recours à tout va, elle n'aime pas savoir qu'elle met en si grande importance des paroles qu'elle a échangé avec quelqu'un qui ne comprend pas la responsabilité derrière ses mots. Cela la déstabilise quelque part, les personnes proches d'elle avec qui elle fait de tels échanges et partage des secrets.

Elle ne veut pas avoir à gérer avec la proximité tant qu'elle le puisse. Luce tient à être ce qu'elle paraît, une charmante jeune femme sûre d'elle et indépendante. Tout individu voulant en savoir plus jusqu'à lors s'est mis en travers ce qu'elle voulait être parce que ce sont ceux pour lesquels elle s'est permise de lâcher prise sur son image si importante. Luce se veut physiquement féminine, attrayante, pleine de formes sans pour autant laisser le côté "masculin" de son caractère derrière. Cette dualité est plaisante à ses yeux, et puis lui a permis de suivre ses ambitions sans remettre sa supposée "délicatesse" de côté.

Luce n'est, des fois, pas que ce qu'elle voudrait être. Elle pleure à des heures perdues, l'âme sensible, s'est sentie beaucoup de fois trahie, déçue, par les autres, par elle-même. Elle se sent frêle et faillible, faible et naïve. Le stress de journées ardues pèse sur ses épaules lorsqu'il n'y a personne pour la voir. Luce a la mauvaise habitude de briser les miroirs qu'elle encontre lorsqu'elle se sent ainsi disparaître. Contradiction de vouloir ou pas que quelqu'un la voie dans ce piètre état occupe son esprit, et par arrogance, par peur elle se dit : Ils ne sont pas prêts à me gérer.

C'est cependant à ne pas laisser les autres l'approcher, méfiante, et distante, que Luce entretient ce cercle vicieux où ceux qui l'entourent ne savent pas vraiment comment l'aider, l'habitude de la voir vulnérable qui manque. Elle ne s'en rend pas compte, parce qu'elle ne veut rien savoir - Luce est, dans cet aspect là, assez injuste.

Puis, peu à peu, la pluie se tarit de son visage pour faire place à de nouveaux rayons de soleil, son visage reprend des couleurs.

Ultimate Swordmaster
Soit l'ultime épéiste - Luce et les lames c'est une longue histoire d'amour... Enfin pour être exacte cela remontant aux jeux vidéos de lorsqu'elle était gosse, l'épée avait un charme certain pour elle - mais pas plus que les autres. C'est voir autrui les utiliser dans un match qui l'inspira à savoir en utiliser. Il faut à Luce une rapidité certaine pour pouvoir toucher ses cibles, une force pour soulever les épées un peu plus lourdes et de la détermination à l'entraînement.
La jeune femme est toujours armée, à placer ses lames sous sa robe ou à la ceinture, et, pas mal d'autres endroits plutôt originaux quand on y pense. Enfin, si elle n'a pas de raison de vous pointer avec, c'est que vous n'avez rien à vous reprocher.
Histoire

Luce est née un 12 mars, au centre médical de Cambridge en Nouvelle Zélande. Elle est plus légère que la moyenne des nouveau nés de son âge. Elle pleure comme elle le devrait, et ses parents sont aux anges de la voir. C'est dans cette même ville qu'elle passera la plus grande partie de sa vie.

Luce était une enfant docile, elle ne pleurait pas beaucoup, ne parlait pas beaucoup, aimait ses parents comme beaucoup. C'était l'enfant sage avec les bonnes notes dont étaient fiers tous les parents. Elle dessinait, jouait avec des petits groupes, de filles surtout. Vint alors l'équivalent de la primaire où il y eut comme une cassure avec les années précédentes, Luce n'était plus intéressée par les filles qu'elle trouvait à son école trop superficielles et hypocrites et préférait les garçons plus simples et francs même si des fois violents. Elle croit qu'elle a calqué un fragment de sa personnalité en devenir à cette époque.

C'est à cette époque qu'elle a commencé à s'ouvrir un peu plus au monde. Si certes elle était calme, la petite Luce était plus ou moins renfermée, et n'avait pas tout à fait une oreille ouverte à l'extérieur - elle savait ce qu'elle avait à faire parce qu'on lui rappelait. Luce était plus obéissante qu'autre chose fallait-il dire. Extérieurement pourrait-on simplifier cela en disant que c'était toujours une bonne élève. On l'encourageait là où elle avait des difficultés, notamment en anglais, la petite ayant de légers problèmes de dyslexie. Luce était attentive lorsqu'elle ne dessinait pas dans le coin de son cahier. Lorsqu'elle rentrait chez elle, l'après midi libre, elle brandissait un cahier et quelques crayons, avant de sortir et prévenir ses parents qu'elle allait dans le parc en bas de leur appartement. On lui faisait confiance parce ce qu'elle appelait le parc était simplement les jardins alentours, que les parents pouvaient surveiller de leur deuxième étage. Le dessin est un passe temps que la petite garde un secret. Pour ses amis, c'était le garçon manqué qui criait haut et fort sa victoire, et en non-stop compétition avec eux.

Elle eût une idole à l'époque dans sa classe, un garçon du même âge qui, malin, sûr de lui avait cet air provocateur et fier qui avait tendance à l'énerver au plus haut point. C'était un petit bien intelligent, condescendant même. Cela poussait Luce à se dépasser. Les notes devinrent sujet de compétition, le sport, qui apprenait le plus de choses pendant les sorties, qui s'occupait mieux de l'animal de compagnie de la classe pendant un mois, qui avait fait ci et ça. Ce garçon avait tendance à être un peu plus fort qu'elle en plein de domaines, chose qu'il insupportait. Une sorte de dualité de personnalité prit Luce. Elle abordait n'importe qui d'autre comme on la connaissait, et lorsqu'elle s'adressait à lui, elle était moins calme, plus téméraire. Dans un sens elle ne pouvait que constater dans sa frustration qu'il était meilleur qu'elle. Elle pense qu'elle ressentait quelque chose pour lui à l'époque. Ils se séparèrent et perdirent contact car il dût déménager.

Lors de sa pré-adolescence, Luce trouvât un groupe de jeunes filles ressemblant plus à ce qu'elle était plus jeune - jolies, et intelligente sans trop sortir du groupe. Cette idée de perfection lui parlait pas mal, même si Luce gardait en elle cette touche de folie dans l'amour des affronts. Chacune d'entre elle avait ses propres particularités et grains qui les rendaient pas si parfaites que ça, tout comme elle. Quelque peu influencée peut-être, pas encore sûre de ce qu'elle veut devenir, c'est à cette époque qu'elle porte particulièrement attention à comment elle s'habille, se penche sur les tendances, sur ce qu'elle aime ou pas, la jeune fille fait ses propres recherches et se dissocie plus clairement du groupe. Elle ne parle pas d'hobby qu'elle a à moins qu'elle n'aie une raison de le faire dans la discussion. Si on lui demande un avis sur ce qu'elle connaît elle le donne sans problème, aimant argumenter quelques peu ses choix, même de parfums et de masques. Si elle ne connait pas ce dont on lui parle, elle s'y intéresse et puis en dit son avis. Luce influence plus qu'elle se rend compte à cette époque. On l'admire pour être raisonnable et franche, mais sensible.

Au lycée, la jeune femme se démarque réellement. Elle faisait déjà du sport avant, mais c'est au lycée que son planning lui permis de se créer un planning à tenir - la natation notamment auquel sa meilleure amie l'a initiée. Son groupe d'amis proche a changé et seulement deux des filles de l'ancien groupe restent vraiment avec elle, Melody sa meilleure amie et Stacie la tête de classe. Les autres étant séparées dans d'autres classes. Les sorties sont au rendez vous et Luce prend beaucoup de plaisir à en apprendre. Ce sont les meilleures années de sa vie. La jeune femme n'est pas sûre de son avenir cependant. Elle aimerait continuer, un crayon en main, au retour de ses passions d'enfant. Ses parents lui demandent si elle souhaite faire du sport après, parce que c'est ce qu'ils la voient faire le plus et réussir.

La jeune femme faisait attention à ce qu'on ne trouve pas ce qu'elle dessinait, peignait. Elle n'avait pas vraiment honte, c'était juste qu'elle était relativement prude au sujet du dessin en particulier. Lorsque ses parents trouvent sa pile de dessins cachés un peu partout dans la maison. On lui demande en blaguant : "tu veux faire de l'art ?" Elle répond un oui. Et là c'est comme une sorte de déclenchement, on lui rit au nez. Ce devrait être un rêve de gosse pour eux au plus. Et bien, quelque part elle estime que c'est sa faute de l'avoir caché. Dans un sens elle n'aimait pas s'expliquer. Oh et bien, elle en fera sa tâche personnelle de les convaincre.

C'est cet état d'incompréhension de la part de ses parents qui la pousse à fournir plus d'effort, autant que ça la frustre pour être honnête. Elle aurait aimé être comprise sans avoir à le dire, que peut-être ses parents avaient ce troisème oeil capable de savoir qu'elle n'avait jamais arrêté de dessiner pendant tout ce temps. Elle se motive,  pour se prouver qu'elle est bien capable de les faire comprendre, parce qu'elle ne souhaite pas de dissociation avec eux.

Elle aimerait faire architecte d'intérieur. Ses meilleurs planches sont plusieurs plans, des sketchs, des représentations de scènes du quotidien à voir les gens, elle leur montre en expliquant qu'elle ne passera pas par une école car le coût est trop important mais par une université. Son goal serait alors d'entrer par concours ou sur dossier dans des écoles supérieures d'art pour y réussir. Les dernières années du lycée sont celles qu'elle passe à développer son sens d'indépendance, ce sont ses années ou son avis diverge fortement de celui de ses parents et où il faut qu'elle leur prouve ce qu'elle vaut, ce sans quoi ils ne la laissera pas partir.

Elle s'installe alors dans un logement universitaire à Grey Lynn, un bourg Auckland, loin de l'autorité parentale, parce que l'université qu'elle a choisi n'est pas des plus proches. Le fait qu'elle soit là montre que ces derniers lui font confiance, même s'ils avaient montré quelque hésitation encore. Eh bien, si le rôle de parent est de s'inquiéter pour la moindre chose, elle se voit difficilement un jour vouloir concevoir. Peut-être que son avis aura changé d'ici là.

Pour de ce qui est de quand elle s'est mise à l'épée, et bien, c'est actuellement très récent. L'université d'art proposait plusieurs associations ou étudiants et professeurs confondus pourraient participer. Luce était loin de chez elle, elle avait dont arrêté d'aller à la piscine de la ville, le temps d’emménager et de s'assurer qu'il n'y avait pas de problème avec la paperasse. C'est par grand hasard, qu'elle est passée dans la salle d'entrainement de l'association d'escrime. La jeune femme n'avait jamais vu quiconque pratiquer ce sport. Elle vit un affront qu'elle trouvât d'une classe qu'elle ne pouvait décrire. C'est ainsi qu'elle s'y inscrit.

Elle ne trouvait pas tout à fait le temps de s'investir dans d'autres sports au début - il lui fallait un temps d'adaptation pour s'organiser. Elle était aussi à la recherche d'un petit boulot, car en plus du logement universitaire, il lui faudrait payer son matériel. Ainsi, elle s'entraîna d'abord à tenir des épées d'escrime puis d'autres armes blanches similaires, plus à s’intéresser au type d'arme en soit que le sport finalement. Son intérêt se fit sentir lors de son entraînement cependant et friande d'activité physique qu'elle était, son enthousiasme se manifestait par une dextérité difficilement égalée.

Continuant toujours ces études dans cette université, cette année la jeune femme a repris la natation et la course. Elle a également prit pendant les vacances un boulot à temps partiel de serveuse, sous le conseil d'une amie qui elle même avait été embauchée. Luce s'est trouvée une fascination pour les épées, au point d'en devenir une collectionneuse. Ce n'est plus vraiment de l'escrime qu'elle pratique lorsqu'elle s'entraîne avec, seulement le maniement de l'arme et ses réflexes.

Ce fût assez pour qu'on la désigne épéiste ultime.

Talents

Connaisseuse : On pourrait dire que son ultimate fait telle une sorte de collectionneuse d'épées à tout va. Luce a fait des échanges avec beaucoup d'autres collectionneurs, et cela de plus en plus, fréquemment ses deux dernières années. Cela lui brise le cœur de devoir échanger une épée contre une autre, cependant elle se console dans le nouveau bébé qu'on lui a apporté.

Maîtrise : Katanas, épées longues, épées d'escrime, épées courtes, à une main ou dans deux,  ou tout ce qui puisse s'apparenter à une épée dans sa forme trouve sa place entre ses mains. Selon le type, elle ne les manie pas exactement de la même manière, et rencontre quelques difficultés à porter les épées d'un poids trop excessif. Il est évident qu'elle sait se défendre, et blesser gravement quelqu'un avec.

Analytique : La capacité à prédire les mouvements de son adversaire, voilà ce sur quoi elle se base pour en prendre avantage. Elle peut présenter endurance, force, vitesse, mais le meilleur moyen pour elle de ressortir vainqueur d'un affrontement est en analysant le côté adverse. Elle n'est ni la plus forte, ni la plus endurante, ni la plus rapide, mais l'épée, c'est sa spécialité. De l'observation pour déduire de sa forme physique ses potentielles aptitudes, l'attaquer avec précaution pour essayer d'en discerner une forme de stratégie, se mettre à la place de son adversaire pour essayer d'anticiper ses mouvements et au delà - entre autres.

http://i.imgur.com/3JmXSTH.png
Pseudo/Prénom : L-mSy
Âge : Des cacahuètes
Code du règlement : J'approuve du code du règlement tout à fait
Comment as-tu trouvé notre forum ? Il y a fort longtemps
Autre chose ? : Luce a les mêmes initiales que Lillia

Luce Millaray
Lammy



Messages : 111
Points : 492
Date d'inscription : 29/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luce Millaray || Ray of light in the dark [100%]

Message par Agnes Cheshire le Sam 30 Sep - 14:03

"bicurieuse"
mdeir mépris

Sinon boobs

Et je veux bien que le nom "Ultimate" soit moins important que l'Ultimate en soi, mais c'est pas une raison pour le rapetisser comme ça 8D

Agnes Cheshire
Lammy
28/07/2017




Messages : 145
Points : 241
Date d'inscription : 28/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luce Millaray || Ray of light in the dark [100%]

Message par Luce Millaray le Dim 1 Oct - 16:25

Yes boobs

J'ai fix le Ultimate en petit et ai terminé ma fiche

Luce Millaray
Lammy



Messages : 111
Points : 492
Date d'inscription : 29/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luce Millaray || Ray of light in the dark [100%]

Message par Agnes Cheshire le Dim 1 Oct - 18:29


Validagnes...ation ?

Bon j'allais nitpick un peu sur le fait qu'elle porte des tenues légères alors que c'est une épéiste, mais je vais laisser ça passer. Jpp de ton avatar qui va pas du tout avec l'Ultimate haha, et de ces proportions bizarre rogntudju.
Du coup nice nouveau perso o/

...


Félicitations, ton personnage est validé ! Nous sommes ravis de t'avoir. ♥️
Maintenant, nous te serons très reconnaissants de passer par le listing des avatars, le listing des Ultimate et le listing des chambres. Je sais, ça fait beaucoup de "listing" dans une seule phrase. Mis à part ça, tu peux aussi demander ton propre pin !
Il est à présent temps de poster ta réponse au RP du premier jour ! Il te suffit de poster à la suite de tout le monde un RP montrant la réaction de ton personnage (mais de toute façon tout est expliqué sur le premier post).
Ensuite, si tu le veux bien, tu peux créer ta fiche de liens, ton journal et ton E.V.EPhone.
Et voici tout ce dont tu as besoin ! Nous espérons que tu passeras un bon moment sur Enclosed, et surtout, n'hésite pas à nous contacter en cas de problème.

Agnes Cheshire
Lammy
28/07/2017




Messages : 145
Points : 241
Date d'inscription : 28/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luce Millaray || Ray of light in the dark [100%]

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé




Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum