Disparitions Mystérieuses...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Disparitions Mystérieuses...

Message par Lars Rocbeth le Sam 9 Sep - 23:17






Disparitions
mystérieuses...
feat. Katsue Hirotori





Hartwin ne savait trop quoi faire ces derniers temps. Enfermé ici comme des rats de laboratoire, il n'avait pas trouvé quoique ce soit pour sortir d'ici. Son travail de détective privé lui manquait énormément. Il se demandait d'ailleurs ce qu'il advenait de sa dernière enquête non résolue qui était d'ailleurs pour lui, une grande frustration.
Insatisfait de ne pas l'avoir résolu.
Il était si proche du but ! Si proche de dévoiler la vérité... Il se demandait aussi si quelqu'un avait remarqué sa disparition.
Étrange que parmi tout ce monde ici, aucun des proches ont essayé de les sortir de là.
A moins que ces expériences ne soient légales ?
Impossible.

Une question de plus s'ajouta dans la tête du blondinet, rejoignant toutes les autres.
Et toujours aucune réponse. Rien, juste un ennuie de plus en plus grand. Il pouvait en poser des questions, seulement, aucun d'entre eux n'aurait de réponse. A moins de tomber sur la bonne personne.

Hartwin continua donc sa marche nocturne habituelle. En effet, pour réfléchir calmement, il avait pris l'habitude de faire le tour du bâtiment, des quelques pièces pendant la nuit pour plus de discrétion, et avait donc en mémoire les moindres petits détails. C'était une occupation comme un autre. Il lui restait donc la cuisine et sa chambre avant de dormir.
Sauf que quelque chose avait changé.

Tandis qu'il se trouvait dans la cuisine, il vit que sur la barre murale ou se trouvait des couteaux de différentes tailles, deux sur les 5 avaient disparu.

Tiens ?


Il se rapprocha pour observer. Aucune trace de doigts sale qu'aurait pu laisser un cuisinier en train de préparer à manger. Personne dans la pièce non plus. Qui aurait pu les voler ? Voler ?
Qu'est-ce qui me prends à dire des bêtises sans réfléchir et sans preuves... Pensa-t-il.
Non, peut-être que quelqu'un les avaient juste mal rangé.
Ou bien quelqu'un était en train de se servir ?
2 Couteaux ? Ils étaient plusieurs ou non ?

L'Ultimate Detective était en marche ! Peut-être était-ce une affaire qui menait à rien ou peut-être pas, mais, au moins cela l'occupait et il était ravi ! Motivé, il sortit de la cuisine, mais alors qu'il ferma la porte, il remarqua un autre détail. Le placard contenant des gâteaux secs était ouvert. Il se dirigea donc vers ce dernier. Il était clair que quelqu'un avait prit de la nourriture.
Des couteaux et de l'alimentaire qui disparaît...
Serait-ce une "opération" sur plusieurs jours ?

Un peu surprit de ces disparitions qui peuvent paraître insignifiantes, il sortit de la cuisine et continua sa ronde.
La pièce suivante, sa chambre 102Lillia Mizutani et Ran Yoshita dormaient sûrement déjà. Quelle heure était-il ? 1h13...
Il n'y a pas d'heure pour résoudre des enquêtes, aussi petites sont-elles.

Il ouvrit donc la porte avec délicatesse pour ne pas les réveiller. Il se dirigea vers son lit où il avait laissé son bloc note. Il utilisait pour noter les informations qu'il récoltait. Tandis qu'il le prit, il vit que ses draps étaient tachés de dentifrice.

Lillia encore... Je lui avais dit de se laver les dents au-dessus du lavabo Pensa-t-il en grognant intérieurement.



Il prit donc les draps sales, referma la porte derrière lui et se dirigea vers l’entrepôt où s'en trouvait pleins d'autres draps propres à disposition.

Qu'est-ce que...


Surprit, il vit que des draps avaient disparu, alors qu'habituellement, ils refaisaient toujours le stock vers 24h45 et là, il en manquait, il en était sûr.
Était-ce encore la même personne ou le même groupe ou était-ce un coïncidence ?
Il posa ses draps sales dans un panier conçu pour ça et nota sur son carnet les objets disparut et ajouta l'heure pour les draps. Ce vol était récent et peut-être que l'individu n'était pas très loin.
Il sortit en courant hors de la pièce et regarda de gauche à droite. Personne dans les longs couloirs.

Bien...


Les bâtiments étaient si grands, difficile de trouver le ou les individus impliqués dans cette affaire.
Il aura tout le temps pour dormir plus tard. Même si ses colocataires allaient sûrement le réprimander de ne pas dormir assez, il décida de continuer sa route vers la salle la plus proche :
Les salles techniques.




© Code Anéa - N-U



HRP : Coucou j'espère que ma réponse te va ! Et je ne savais pas trop où poster notre rp donc si tu veux modifier l'endroit, je peux demander à un modo. En tout cas s'il y a quoique ce soit, MP moi ;)
avatar
Lars Rocbeth
Cuddle
http://enclosed.forumactif.com/t68-hartwin-hartwin-gunther-a-votre-service


Lars Rocbeth
Cuddle



Messages : 69
Points : 84
Date d'inscription : 04/09/2017
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparitions Mystérieuses...

Message par Katsue Hirotori le Lun 11 Sep - 10:46



Disparitions mystérieuses...





Déambulant dans les couloirs, d'un pas rapide et silencieux, Katsue avait un mal fou à ne pas trahir sa présence en sautillant, tant elle était surexcitée. Ca faisait des années qu'elle ne l'avait plus fait, et quelque part, ça la ramenait en enfance, à l'époque où ils organisaient des forts à travers leur vieille maison, avec ses frères et sœurs. Collecter des objets à droite à gauche, pour organiser sa défense et son attaque... Réunir de quoi tenir un siège et prévoir une riposte... C'était vraiment sa partie préférée, et elle avait toujours été la meilleure à ce jeu.

Mais elle n'était pas ici pour jouer aujourd'hui. Et c'était donc tant bien que mal qu'elle réfrénait cette énergie débordante pour rester concentrée, silencieuse et presque invisible dans les couloirs et pièces plongées dans la semi obscurité. Aujourd'hui, elle comptait réunir le maximum de ce qu'elle pourrait trouver dans le bâtiment principal, et il s'agissait d'une expédition cruciale. Parce que c'était ici qu'elle trouverait de quoi se faire un abri digne de ce nom, et surtout confortable. Pas qu'elle ne soit pas habituée à dormir à même le sol, mais qu'une bonne nuit de sommeil pouvait faire la différence en cas de pépin. Autant mettre toutes les chances de son côté.

Après s'être assurée, immobile et retenant sa respiration dans le noir, que personne n'était dans les parages, elle entra prudemment dans la cuisine. Ca lui coûtait de l'admettre, mais ses expéditions jusqu'à sa planque la fatiguaient plus qu'elle ne l'aurait pensé, et elle avait vraiment besoin de provisions pour tenir le coup. Le confort passerait aussi par se trouver de quoi manger, donc. Et elle était ravie de voir que la plupart des placards étaient plein à craquer de nourriture. Personne ne remarquerait si elle prenait quelques paquets de gâteaux secs, et deux trois conserves, et ça ferait un bon début.

Alors qu'elle s'apprêtait à sortir de la pièce, son butin bien à l'abri dans sa sacoche, un éclat métallique attira son regard. Des couteaux de cuisine, simples mais bien aiguisés, étaient accrochés au mur. Et les deux plus petits étaient de la taille parfaite, elle en était sûre. Se mordant la lèvre, elle hésita un peu, puis finit par céder à la tentation. Elle les prit prudemment, les enveloppant dans un peu de papier, et les glissa dans son sac en s'assurant qu'ils n'entrent en contact avec rien d'autre, pour limiter le bruit, et s'assurer de ne rien avoir bougé pour que son passage reste invisible.

Elle s'apprêtait à refermer les placards prudemment, quand un bruit distant lui parvint dans le silence et l'obscurité. Sortant doucement dans le couloir, elle perçut plus clairement le bruit de pas qui venait d'un couloir transversal, et se dirigeait vraisemblablement... vers le sien. Aussitôt, son cerveau se mit à fonctionner à plein régime. Elle n'était vraiment pas en posture de justifier sa présence ici, surtout avec deux couteaux de cuisine dans son sac, et dans le noir quasi complet.

Elle remarqua alors la porte de la buanderie, et une idée lui passa par l'esprit. Oui, évidemment. Elle pouvait s'y cacher, et s'il rentrait, elle prétexterait ne pas avoir trouvé l'interrupteur alors qu'elle venait chercher ses draps. Sans attendre, elle s'y engouffra, et referma la porte derrière elle en silence. Elle resta un moment figée près de la porte, écoutant le bruit de ses pas pour essayer de déterminer ou l'inconnu se rendait. Elle pesta intérieurement en le devinant passer dans la cuisine, priant pour qu'il ne réalise pas l'absence des couteaux et la nourriture manquante, qu'il soit trop endormi pour seulement le réaliser.

Enfin... Tant qu'il y était, au moins, il ne se trouvait pas dans la buanderie. Et quelqu'un qui se rendait à la cuisine avait vraisemblablement peu de chances de se rendre à la buanderie juste après. Il lui suffisait d'attendre qu'il reparte, et s'empresser de partir dans le sens inverse. D'ici là, autant en profiter pour prendre de quoi mieux dormir. Et elle avait le choix, visiblement. Mais un peu stressée par sa presque rencontre avec l'inconnu, elle prit des draps au hasard, et s'empressa de les bourrer dans son sac.

Intérieurement ravie de l'entendre s'éloigner finalement, elle fit de même. Son sac avait suffisamment souffert pour aujourd'hui, tout comme ses nerfs, et il était temps de rentrer avec son butin. Mais alors qu'elle marchait tranquillement dans le couloir, une porte attira son attention. Il s'agissait d'une des salles techniques, et malgré elle, sa curiosité était piquée. Quel genre de choses pouvait elle bien trouver à l'intérieur? D'un point de vue tactique, c'était d'autant plus intéressant de le savoir qu'elle pouvait peut être y trouver une utilité, ou au moins savoir à quoi s'attendre de la part des équipes adverses...

La porte s'ouvrit d'une simple pression sur la poignée, et elle entra pour découvrir un atelier de sculpture sur bois. Beaucoup étaient très esthétiques, et il fallait le reconnaître, très impressionnantes. Mais ce qui l'intéressait, c'était plutôt les reproductions d'armes en bois, et les blocs de bois bruts dont ils se servaient pour réaliser les sculptures. Une bonne batte en bois, ou un bon vieux bouclier pouvaient se révéler très utile. Mais aussi très encombrant, et elle hésitait très sincèrement à en prendre un. Ce serait un atout indéniable, mais aussi un franc handicap pour rentrer à la base sans se faire remarquer.

Alors qu'elle pesait le pour et le contre, les bruits de pas vinrent à nouveau accélérer les battements de son cœur, et elle se retourna prudemment vers la porte. Elle reconnaissait la manière de marcher et le son des pas de l'inconnu de tout à l'heure. Pourquoi était-il encore là? Se doutait-il de quelque chose? Mais heureusement, il ne faisait que passer, et se rendait à la buanderie, visiblement. Elle prit le temps de se calmer, pour s'assurer de ne pas faire d'erreurs qui trahirait sa présence en voulant aller trop vite, puis sortit prudemment dans le couloir.

Quand soudain, le bruit des pas résonna à nouveau, et sonna comme une sonnette d'alarme dans sa tête. Il était là, tout près. Il sortait déjà de la buanderie. Elle s'empressa de retourner dans la salle du sculpteur en silence, rabattant la porte sans prendre le temps de la fermer. Mais les pas continuaient de se rapprocher, et la pièce ne lui offrait pas beaucoup de possibilités de cachette... Son regard hésita entre la fenêtre et l'armoire haute, pour finalement se décider sur cette dernière. Elle s'empressa d'y grimper, silencieuse et efficace, et s'y allongea pour s'y dissimuler presque entièrement, profitant de sa petite taille pour être quasiment invisible. Et seulement elle commença à essayer de se calmer et de réfléchir à une solution.

Elle aurait pu prétendre être l'ultimate sculpteur, mais dans la panique, elle se savait incapable de fournir une explication suffisamment cohérente à cet instant. Sans parler de sa veste à capuche noire, une de ses trouvailles préférées, qui à défaut de la dissimuler ici la rendrait particulièrement suspecte... Elle pouvait toujours se défendre en cas de problème, mais elle préférait que personne ne puisse l'identifier, et après tout, la veste était là pour ça.

Alors, il ne lui restait plus qu'une option. Attendre, et prier pour qu'il ne la trouve pas. Qui qu'il soit.



HRP:
A la base je pensais plus à la ville, parce que ça me semblait compliqué de faire une "course poursuite"
dans un bâtiment, mais finalement, c'est même plus intéressant! Hésite pas à me MP aussi si tu veux changer quoi que ce soit, ou si ma réponse te bloque!

Katsue Hirotori
Cuddle
02/09/2017





Messages : 93
Points : 125
Date d'inscription : 02/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparitions Mystérieuses...

Message par Lars Rocbeth le Dim 17 Sep - 14:32






Disparitions
mystérieuses...
feat. Katsue Hirotori





Hartwin se dirigea vers la salle technique. Peut-être qu'il trouvera quelque chose d’intéressant, un indice ou une quelconque trace de passage. Il avait peu de chance mais sa curiosité était grande tout comme sa motivation. Surtout après plusieurs jours sans enquêtes "réelles". Il avait tellement l'habitude de faire travailler sa logique que cela en devenait un besoin. Pour éviter l'ennuie, n'importe quelle petite enquête fera l'affaire, même si cela amenait à rien.
Une fois devant la porte il posa sa main sur la poignée et remarqua que la porte n'était pas totalement fermée mais juste rabattue. Quelqu'un était forcément passé par là, sauf si un courant d'air a fait ouvrir la porte.

Il entra donc avec la plus grande discrètion. Il devait se préparer à peut-être faire face a quelqu'un ou a plusieurs individus. Et tous ayant des ultimates, il fallait encore plus se méfier.
Une fois les deux pieds à l'intérieur il ferma la porte de dos, sans se retourner. Il se trouvait dans une grande salle avec des sculture en bois, certains était recouvert par des draps, il y avait des tableaux et pleins d'outils de travail dispaché un peu partout dans la pièce. Rien n'avait semblé être déplacé. Un grand silence régnait, il n'entendais pas de respiration ou des pas dans les alentour.
Tandis qu'il faisait quelques pas dans cette grande pièce, son regard se posa sur une très haute armoire en bois. L'endroit idéale pour se cacher. Il se dirigea lentement et le plus discretement possible, prêt à se défendre contre tout attaque.

Sa main se posa sur la vielle, et certainement grincante, armoire. Il serra fermemant et tourn-


Hartwin Sursauta d'un coup et recula précipitament de l'armoire. La porte s'était ouverte et venait de claquer. Il marcha jusqu'à celle-ci et vérifia s'il n'était pas enfermé. Par chance non, il se mit alors à regarder dehors. Personne, pas un bruit. A cette heure là tout le monde dormais paisiblement, pourtant il était sûr que quelqu'un se trouvait pas très loin d'ici. Son coeur battait la chamade et sa respiration était devenue un peu plus forte.

J'ai vraiment eu peur sur ce coup...


Il se mit à regarder les fenêtres. Toutes étaient bien fermées sauf une qui était entre-ouverte. C'était donc à cause du vent que la porte avait claquée, et qu'elle était d'ailleurs entre-ouverte.
Par méfiance, il ouvrit un peu plus cette fenêtre et regarda dehors. Peut-être que la personne s'était échappée... Cela faisait un peu haut quand même. Il ferma fenêtre et fit demi tour.

Il sorti son carnet de sa poche et nota "Salle technique" et fit une croix signifiant que rien n'avait changé et que personne se trouvait ici. Il le rangea et parti donc de la pièce et ferma la porte.

Bon... Je n'ai pas grand chose qui me permet d'avancer assez rapidement. Je devrais peu-être aller me coucher et voir ca demain. Dit-il, pensant tout haut.


Avant de se diriger vers sa chambre, Hartwin alla vers les toilettes publiques se soulager un peu.
Il était seul. Il réfléchissait à ce qu'il venait de voir pendant qu'il se soulagea. Des objets aléatoires disparaissait la nuit. Pas la trace d'une personne. Était-ce un simple vol ? Ou se faisait-il des idées ? A croire que rester enfermé comme des cobayes le rendait peut-être fou ?
Non, impossible.

Il ferma sa braguette et se lava les mains puis partis en direction de sa chambre.
C'est à ce moment là qu'il vit une ombre s'enfuir.


EH VOUS LA ! ARRÊTEZ-VOUS ! Cria-t-il sans faire attention aux personnes qui dorment.


Ils se mit à poursuivre cet individu dont il n'avait pas vu le visage.
Une poursuite commença dans les couloirs de ce bâtiment.
Qui arrêtera ou sèmera l'autre en premier ?




© Code Anéa - N-U
avatar
Lars Rocbeth
Cuddle
http://enclosed.forumactif.com/t68-hartwin-hartwin-gunther-a-votre-service


Lars Rocbeth
Cuddle



Messages : 69
Points : 84
Date d'inscription : 04/09/2017
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparitions Mystérieuses...

Message par Katsue Hirotori le Ven 22 Sep - 23:35



Disparitions mystérieuses...





Perchée sur son armoire, Katsue observa en silence la porte s'ouvrir sur un homme. Pour quelqu'un qui lui avait donné de telles frayeurs nocturnes, le voir finalement était presque... décevant. Il était plutôt grand, et devait la dépasser d'une bonne tête, mais à part ça, il n'avait rien de vraiment particulier. Une simple homme, la trentaine, dans une tenue certes excessivement formelle pour cette heure de la nuit, mais malgré tout normale. Sa stature n'était pas particulièrement sportive, et à sa démarche, son instinct lui disait qu'il ne s'agissait pas d'un ultimate physique. Malgré tout, elle resta immobile, alors qu'il scrutait la pièce, recherchant visiblement quelque chose. Qu'importe qui il était. Elle ne pouvait pas se permettre de le sous estimer, et encore moins de le laisser découvrir son identité.

En tout cas, malgré son regard qu'elle devinait aiguisé, il ne l'avait toujours pas repérée depuis sa cachette. Elle en aurait été presque fière, si elle n'avait pas été dans une situation particulièrement tendue et délicate. Elle avait toujours été douée pour jouer à cache cache, et avait toujours une longueur d'avance. Comme elle le pensait, l'homme se dirigea vers les portes de la grande armoire, sans un regard pour le sommet où elle était allongée. Une armoire était le premier endroit dans lequel n'importe qui songerait à se cacher, et c'était bien pour ça que c'était toujours le dernier endroit à choisir si on ne voulait pas être pris. Cette théorie n'avait encore jamais été démontée, et ce ne serait visiblement pas ce soir qu'elle le serait.

Puis elle réalisa subitement, alors qu'il s'en approchait. Puisque cette théorie s'appliquait, ça signifiait qu'il ne cherchait donc pas quelque chose, mais bien quelqu'un. Malgré tous ses efforts, il avait dû percevoir sa présence, et ses allées et venues n'étaient pas aussi malencontreuses qu'elle le pensait. Il la cherchait elle. Elle eut une pensée pour les couteaux qu'elle se maudissait d'avoir pris, et avaient sûrement trahi sa présence, puis se mit à réfléchir rapidement. Une fois qu'il aurait fouillé l'armoire, vu sa détermination, il ne s'arrêterait sûrement pas là. Nul doute qu'il finirait par la repérer recroquevillée sur l'armoire, et alors elle serait en très mauvaise posture, dans l'incapacité de se défendre. Elle devait se sortir de là. Et de préférence, sans se faire repérer.

Une idée lui vint en repérant les fenêtres du coin de l'œil, et leur mécanisme, et aussitôt, elle passa à l'action. Si elle voulait pouvoir atteindre les fenêtres sans se faire repérer, il fallait attirer l'attention de l'individu. Et quoi de mieux pour détourner son attention qu'un grand bruit, fort, fracassant? Heureusement pour elle, l'armoire était juste à côté de la porte, et il était suffisamment près de cette l'armoire pour que le haut, et donc ses mouvements, ne soient plus dans son champ de vision. Tendant doucement le bras, elle parvint à tirer suffisamment la porte pour l'ouvrir de force, avec un petit clac de protestation. Pour être sûre que ce bruit n'aurait pas le temps d'arriver à ses oreilles, elle s'empressa de la repousser de toutes ses forces.

Profitant du bruit tonitruant vers lequel l'homme avait instinctivement tourné la tête, elle se laissa aussitôt tomber avec souplesse de l'autre côté, et après s'être assurée qu'elle était hors de son champ de vision, s'empressa de se diriger vers les fenêtres, aussi silencieusement que possible. Sans un regard pour l'homme, ou le bouclier et la batte en bois qu'elle laissait derrière elle, elle ouvrit la fenêtre prudemment, très concentrée. Comme elle l'espérait, le mécanisme était récent, et s'actionna sans émettre le moindre son. Alors qu'elle s'était glissée à l'extérieur et se tenait sur le rebord, à la recherche de prises potentielles, elle eut un dernier regard pour l'homme. Non, impossible de faire marche arrière désormais.

Heureusement pour elle, le bâtiment n'était pas aussi moderne que certains des édifices auxquels elle avait pu avoir affaire dans le passé, et le mur extérieur lui offrait un certain nombre de prises, et le luxe d'avoir un rebord stable ou poser ses pieds. Elle avança suffisamment pour ne plus être visible depuis la fenêtre, et profitant d'avoir une position stable, elle marqua une courte pause. Elle n'avait pas réalisé à quel point la situation avait été stressante et effrayante jusqu'à maintenant, où le calme et la fraîcheur de la nuit lui laissaient le tems de sentir les pulsations de son coeur.

- J'ai vraiment eu peur sur ce coup...

La voix lui rappela brutalement que l'homme était toujours dans la pièce, et représentait toujours une menace, et elle se figea. Elle grava instinctivement dans sa mémoire sa voix, et les intonations et petites particularités de cette dernière, au cas où elle serait amenée à le recroiser et découvrir de quel ultimate il s'agissait. Puis les pas la ramenèrent à la réalité, et elle retint sa respiration alors que l'homme passait la tête par la fenêtre. Heureusement pour elle, il n'eut pas la présence d'esprit de regarder sur les côtés, et se contenta d'évaluer la hauteur pour savoir si quelqu'un aurait pu sauter sans en mourir. Mais non, ils étaient au moins au troisième étage, et même Katsue ne serait pas sortie d'une telle chute indemne. Il dut arriver à la même conclusion, puisqu'il se retira sans dire un mot. Puis il ferma la fenêtre.

Katsue dut retenir un son de protestation de justesse en le voyant faire, et sentit une certaine panique l'envahir. Sa position avait beau être stable, ça restait une position délicate, et elle était parfaitement incapable de rester ainsi jusqu'à ce que le jour se lève et que quelqu'un revienne ouvrir la fenêtre. Sans parler du fait qu'elle restait visible pour quiconque se trouvait à l'extérieur, et que ce serait encore plus le cas lorsque le soleil se lèverait. Puis alors qu'elle scrutait péniblement la paroi du bâtiment, elle repéra une fenêtre entrouverte, quasiment à l'oppose du bâtiment, mais à son étage. Une chance inestimable, qu'elle ne pouvait pas se permettre de laisser passer.

Elle progressait rapidement, et une fois à portée de la fenêtre, elle se glissa dans la pièce, et se laissa tomber au sol quelques secondes, épuisée. La buanderie, elle était de nouveau dans la buanderie. Elle regarda pendant quelques secondes les draps étendus qui l'entouraient, avec un léger sourire presque mélancolique, mais elle se reprit rapidement, et se releva. Elle n'avait pas le temps de s'accorder une pause. L'homme était toujours dans les parages, et n'avait sûrement pas abandonné sa chasse. Elle se reposerait une fois de retour à la base, et pas avant.

Après s'être assurée que les couloirs étaient déserts, elle s'engage une nouvelle fois silencieusement vers la sortie, et la cage d'escaliers. Mais alors qu'elle passait devant les toilettes publiques, elle reconnut le bruit de pas familiers, et sentit son sang se glacer. Pas encore! Prise de panique, elle perdit son sang froid, et eut le mauvais réflexe de s'enfuir en courant, alors que la porte s'ouvrait sur l'homme une nouvelle fois.

- EH VOUS LA ! ARRÊTEZ-VOUS !

Elle étouffa un juron en l'entendant lui crier de s'arrêter, et s'élancer à sa poursuite, mais continua sans s'arrêter une seconde. Elle fonça sans réfléchir vers les escaliers, mais arrivée dans la cage d'escaliers, elle hésita une fraction de seconde. Monter, ou descendre? Sous le coup du stress, elle se mit à monter les marches deux par deux, priant pour qu'il lâche vite prise, visiblement peu sportif. Mais d'un seul coup, les marches laissèrent place au vide, et elle freina un peu, se retrouvant sur le toit. Elle avait oublié qu'étant déjà haut, seuls deux étages les séparaient donc du toit. Il avait donc pu la suivre...

Sans se retourner, elle devina sa présence, derrière elle, le souffle rauque, et visiblement essoufflé. Un bon point pour elle, si elle devait se défendre. Mais ça n'atténuait pas assez la boule au ventre qu'elle avait à l'idée qu'il ne découvre qui elle était. Il fallait qu'elle se sorte de là, d'une manière ou une autre. Et alors que son cerveau fonctionnait à plein régime, elle restait ainsi là, silencieuse, attendant qu'il fasse un geste ou dise un mot. Si son ultimate lui avait bien appris quelque chose, c'est que le gagnant était rarement celui qui frappait le premier. Et ce soir, elle ne pouvait pas se permettre de perdre.


Katsue Hirotori
Cuddle
02/09/2017





Messages : 93
Points : 125
Date d'inscription : 02/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparitions Mystérieuses...

Message par Lars Rocbeth le Dim 1 Oct - 19:42






Disparitions
mystérieuses...
feat. Katsue Hirotori





Ainsi commença une rude course-poursuite.

Il était maintenant certain pour Hartwin que cette personne était impliquée dans quelque chose de suspect qui attisait grandement sa curiosité. Vu sa réaction, cela ne faisait aucun doute. A croire que la chance était de son coté, avec le peu d'éléments qu'il avait à sa disposition, l'individu qu'il recherchait était apparu juste devant lui ! De peu il l'aurai loupé et peut-être jamais revu.

Il avait donc commencé sa course, une grande distance les séparait. De plus la course n'était plus trop son fort avec le nombre de cigarettes qu'il fumait, son endurance s'était amenuisée au fils des années. Cependant cela ne l'empechait pas de la poursuivre et de deviner où elle pouvait se rendre grace à sa logique au dessus de la moyenne.
Il emprunta les escalier et monta le plus vite possible pour ne pas la perdre, le menant au toit. Un autre avantage de plus pour lui, elle s'était coincée toute seule.

Hartwin avait sous estimé les deux étages qu'il venait de monter. Il haleta, essoufflé et se maudit d'avoir touché à cette drogue. Peut-être qu'un jour il arrêtera définitivement de fumer ?

Tandis qu'il ouvrit la porte sur le toit, il avança et vit une personne dos à lui, avec une capuche sur la tête. Impossible de savoir si c'était une femme ou un homme. L'inconnu semblait attendre que Hartwin réagisse ou dise quelque chose. Il fallait faire vite avant qu'elle ne tente quelque chose de dangereux.

Att- Attendez... Partez pas... S'il vous plait... que je reprenne mon souffle.


C'est tout ce qu'il avait trouvé de mieux à dire ?!  La fumé de sa clope lui était-elle monté à la tête ? Tant pis, c'était dis et fais.
Il leva la tête en arrière et inspira fortement pour essayer de récupérer.
Bon sang... Va falloir que je reprenne le sport. Pensa-t-il sérieusement.

Ecoutez. Je ne vous veux aucun mal. Vous êtes la seule personne éveillée et j'ai besoin de votre aide. Dit-il encore un peu essoufflé, calmement.


Hartwin tenta le mensonge. Il voulait tout d'abord rassurer la personne, il ne souhaitait pas recommencer une nouvelle course poursuite, sinon il allait en mourir. Et implorer de l'aide à plus de chance de marcher.
Peut-être que la personne allait se retourner et il pourrai enfin voir à qui il avait à faire.




©️ Code Anéa - N-U


C'est principalement du dialogue pas de panique si ma réponse est courte :c
avatar
Lars Rocbeth
Cuddle
http://enclosed.forumactif.com/t68-hartwin-hartwin-gunther-a-votre-service


Lars Rocbeth
Cuddle



Messages : 69
Points : 84
Date d'inscription : 04/09/2017
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparitions Mystérieuses...

Message par Katsue Hirotori Hier à 22:48



Disparitions mystérieuses...





Katsue parcourut silencieusement le toit du regard, tendue à l'extrême pour détecter le moindre mouvement de son ennemi, toujours dans son dos. La situation lui échappait totalement. Obligée de rester partiellement de dos pour dissimuler son visage, elle était incapable de se défendre correctement si jamais il décidait de prendre l'initiative. Seule la distance assez respectable qui les séparait empêchait son cerveau de la faire perdre son sang-froid. Et elle essayait de profiter de ses quelques secondes de répit, alors qu'il reprenait bruyamment son souffle, pour chercher une échappatoire.

Malheureusement pour elle, le toit était aussi vide et austère qu'elle le craignait. Il y avait bien une vieille chaise qui trainait dans un coin, mais elle pouvait voir d'ici que le bois pourri céderait au moindre choc. Elle ne pourrait pas s'en servir comme arme, à la limite comme distraction, mais elle était trop loin pour le moment, et à l'opposé des escaliers. Pas de manœuvre stratégique possible de ce côté là. Quand au contenu de son sac... Elle se refusait à utiliser les couteaux, la situation avait suffisamment dérapé comme ça pour qu'elle ne s'ajoute pas un mort ou blessé à la conscience en prime. Quand au drap et à la nourriture, elle tenait à les ramener à l'abri, et ils ne lui serviraient pas à grand chose de toute manière. Pas tant qu'elle était contrainte à rester de dos.

- Att- Attendez... Partez pas... S'il vous plait... que je reprenne mon souffle.

Katsue haussa un sourcil en entendant son adversaire s'adresser à elle, et lui demander assez pitoyablement, il fallait le dire, de ne pas partir. Elle retint un rire de justesse, et se renfrogna sensiblement. Où aurait-elle bien pu aller de toute manière? Elle était coincée désormais, puisqu'il lui barrait la seule sortie. Elle se dirigea lentement vers le bord, prudemment, et grimaça. Déjà plus tôt, en cherchant à lui échapper, elle était trop haut pour pouvoir se laisser tomber sans risque, mais là... elle risquait au mieux de se briser les deux jambes, au pire de ne pas s'en relever. Elle croisa les bras avec un soupir, en l'entendant inspirer à nouveau, se contentant d'attendre qu'il continue.

- Ecoutez. Je ne vous veux aucun mal. Vous êtes la seule personne éveillée et j'ai besoin de votre aide.

En l'entendant lui demander de l'aide, Katsue se figea, son cerveau se mettant à tourner à plein régime. Et s'il disait vrai? S'il n'était pas un ennemi, mais juste un résident encore un peu perdu, et qui avait désespérément cherché de l'aide toute la nuit? Elle fronça les sourcils, le regardant du coin de l'œil, toujours le visage dissimulé. Son instinct avait beau lui crier de se méfier et de le considérer comme une menace, il fallait au moins reconnaître qu'il avait tout sauf l'air menaçant. Mais pas moyen de savoir quelles étaient réellement ses intentions.

Elle lâcha un soupir, alors qu'elle se rendait à l'évidence. Elle était bel et bien coincée cette fois. Si elle voulait en savoir plus, elle allait devoir lui parler. Restait à espérer que ces journées passer à s'entraîner porteraient leurs fruits. Inspirant à fond, elle se concentra pour essayer de modifier sa voix, et la rendre sensiblement plus grave, et aussi rauque et masculine qu'elle le pouvait. Qu'importe le réalisme. Il fallait juste qu'il ne puisse percevoir aucune des particularités de sa vraie voix dans celle qu'il entendrait.

- Je vous écoute. Mais vous avez 2 minutes, pas plus. Et je vous interdis formellement de vous approcher. Dans le cas contraire, vous perdrez les minutes restantes, et peut être plus.

Katsue nota au moins en sa faveur qu'à l'entendre respirer, l'homme était toujours aussi essoufflé. C'était un bon point pour elle. S'il voulait répondre suffisamment rapidement pour gagner plus de temps, ça ne lui laissait pas le temps pour construire un mensonge suffisamment réaliste pour la duper. Et avec un peu de chance, il ne serait pas en état de prendre l'initiative et l'attaquer pour le moment. Elle avait l'avantage. Et elle était bien décidée à s'en servir.



HRP:
Pardon pour ce retard, j'ai pas d'excuse, j'avais le plan depuis un mois en plus donc vouala...
Sorry, j'espère que la réponse ira ~

Katsue Hirotori
Cuddle
02/09/2017





Messages : 93
Points : 125
Date d'inscription : 02/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparitions Mystérieuses...

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé




Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum