Ran Yoshita

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ran Yoshita

Message par Ran Yoshita le Lun 4 Sep - 4:06



Informations


Prénom : Ran

Nom : Yoshita

Âge : 19 ans

Sexe : Féminin

Orientation sexuelle : Bisexuelle

Origines : Japon

Team : Splendids

Physique

Japonaise brune aux yeux bleus. Voilà. Vous savez tout. Quoi ? Vous voulez que je détaille davantage ?  Tous les japonaises se ressemblent, non ? Bon... hm... Comme mentionné précédemment, Ran a les yeux bleus, mais cela n'est dû qu'à des lentilles de couleur. Sans elles, on découvre qu'elle a en fait les yeux bruns, rien de très surprenant compte tenu de sa nationalité. Ses cheveux sont mi-longs, lui arrivant au niveau de la poitrine. De plus, elle les attache souvent en une tresse puisqu'elle bouge beaucoup; cela lui évite d'avoir des cheveux pleins la gueule. Cependant, ils ont une allure plutôt déjantée, avec des mèches qui partent de tous les côtés. Détachés, c'est encore pire; on dirait un hérisson.

Elle a un joli visage souvent illuminé par un sourire et de grands yeux brillants. Niveau taille, elle mesure 1m62, mais peut paraître plus grande à cause des souliers à talons qu'elle porte de temps à autre. N'appréciant pas particulièrement les aliments gras et sucrés et bougeant beaucoup, elle a un corps plutôt mince et bien entretenu. Sa poitrine va de paire avec ses proportions; elle n'est ni invisible ni trop prononcée. Ceux ayant eu l'occasion de voir son dos ont pu apercevoir un magnifique tatouage d'ailes de fée colorées.

Pour ce qui est de son style vestimentaire, elle aime les tenues mignonnes et porte souvent des jupes. Il lui arrive également de porter des gants, élément qu'elle a conservé de son précédent look. En général, elle ne porte pas de bijoux parce qu'elle est trop agitée pour ça (avoir un collier qui rebondit sans cesse, c'est fatiguant). Eh oui, ce petit bout de femme a une démarche des plus énergiques, les bras se balançant fièrement de chaque côté de son corps et la tête haute. Autrement, il lui arrive régulièrement de gambader pour exprimer sa joie.
Caractère

Souriante. Voilà un mot qui résume merveilleusement bien ce qu’est cette jeune adulte. Pour elle, le bonheur dépend du regard de chacun sur la vie. Le sien consiste à toujours voir le bon côté des choses. Ses amis passent avant tout, donc ses malheurs ne lui importent pas beaucoup. C’est un vrai rayon de soleil. Elle est née pour illuminer des visages. Pourtant, elle reste humaine. Elle n’a pas souvent connu la peine, rien de dramatique n’étant arrivé dans son enfance, ni dans sa vie en général. Seuls quelques événements l’ont ébranlé au point de l’éteindre quelque peu. Ses tristesses se traduisent par un mélange d’inquiétude pour ses proches et l’impression de savoir ce qui est bon pour eux. Malgré tout, elle essaie toujours de saisir les moments de joie qui se présentent à elle.

Ran se fiche de ce que les autres pensent d’elle. Qu’on la dévisage parce qu’elle agit en gamine ne la dérange pas du tout. Elle est très amicale, mais ne sera pas amie avec une personne qui la critique tout le temps. Cela va de soi. Malgré tout, elle ne possède pas beaucoup d’ennemis. Bien sûr, il y a des gens qu’elle n’apprécie pas, comme tout le monde. C’est juste que dans son cas, même si quelqu'un l’insulte, la tabasse ou lui fait du mal d’une quelconque façon, elle ne fera que l’éviter et se foutre de sa gueule. Elle se joue des gens qui tentent de lui faire péter les plombs. Au final, c’est eux qui s’énervent et elle détale comme un lapin. Cependant, qu’on rabaisse ses amis ou qu’on leur pile dessus la met en rogne. Autrement, elle hait quand c’est eux qui fréquentent de mauvaises personnes. Dans ces cas-là, elle tentera de leur faire comprendre et de les éloigner d’elles, voire même de les manipuler. Il faut vraiment la connaitre pour la troubler. Rares sont ceux qui ont vu ses traits déformés par la colère. Ils sont moins nombreux que les doigts d’une main.

Elle n’est pas une génie. La théorie de toute sorte passe avec difficulté des oreilles jusqu'à son cerveau et ne s’enregistre pas. C'est pourquoi elle était loin d'être douée à l'école. Pourtant, elle mettait la main à la pâte. Pour réussir, elle devait donner son maximum, car même celui-ci était plutôt bas. Sa mémoire n’est bonne que pour retenir des textes à priori. Elle a de la misère à comprendre, puisque toute logique semble très complexe pour quelque chose qui est censée être logique. Son talent, c'est de jouer des personnages. Faire semblant. Ce qui lui donne un avantage quand il s'agit de tromper des gens.

Cette boule d'énergie est une personne très honnête et fidèle. Elle ne supporte donc pas le mensonge (à moins qu'il soit extrêmement bien justifié) ou la trahison. C’est le pire des péchés à ses yeux. Si le lien vient à peine d’être tissé ou s’il n’est pas plus fort que ça, elle songera tout de suite à se venger. Comme quoi personne n’est blanc comme neige. Par contre, s’il s’agit d’une relation de longue date, elle sera plus anéantie qu’autre chose et refusera la vérité. La peine ne se transformera peut-être jamais en frustration, surtout si elle continue d’espérer que cela se résorbe.

Puis, depuis un certain temps, elle a appris à user de ses charmes. Étant devenue plus mature et plus belle, elle a remarqué (pas de manière tout-à-fait consciente) que le regard des garçons sur elle avait changé. Ainsi, elle a tendance à se montrer coquette. Cependant, cela ne fait pas d'elle une mangeuse d'hommes, et elle ne cherche pas à avoir de relations vraiment intimes. En fait, soit elle fait les beaux yeux sans y penser, soit c'est pour manipuler l'autre. Ainsi, elle ne pense pas à séduire. Si elle est gentille, c'est juste pour être gentille. Mais si son interlocuteur croit qu'elle flirte et se met à flirter avec elle, elle commence à se sentir gênée et tente de renverser la situation.

Ultimate Friendly
Ran a une gentillesse, une aisance et une énergie bien à elle qui attire les autres. Elle est facile d'accès et se montre amicale dès le début d'une relation positive. Son sourire a de quoi remonter le moral des autres. De plus, elle est capable de s'adapter à différents types de personnes et de les mettre à l'aise. Elle a comme habitude d'offrir de petits présents à ses proches sans raison particulière, juste pour leur montrer qu'elle les apprécie.
Histoire

Chapitre I - Enfance
0-5 ans

Il est né le divine enfant ♪. Euh... Non. Excusez-moi, je me suis trompée de naissance.

13 mars 1997, Hiroshima, une fille vient de voir le monde. Ses parents ont les larmes aux yeux, heureux d'avoir un enfant si adorable, et la prenne tour à tour dans leurs bras. Elle pleure, comme la plupart des bébés 10 minutes après être sortis du ventre de leur mère. Mais on n'arrive à la calmer, alors que ses yeux s'habituent peu à peu à la lumière traversant les fenêtres. Elle tâte la main de son aînée délicatement alors que celle-ci est en pleine recherche d'un prénom. Elle en propose plusieurs à son mari, qui les refusent tous, avant que celui-ci n'est une idée. Ran, le nom de l'héroïne d'un roman très populaire. Une adolescente qui rend tout le monde heureux autour d'elle sans trop s'en rendre compte. Nazami aime bien sa proposition et l'accepte donc. C'est ainsi que la vie de Ran Yoshita débute.

1 an. Elle marche à quatre pattes et se divertit avec un train criard. Puis, on décide de tenter de la mettre debout et de la faire marcher. Bien entendu, ses parents l'aident, mais il lui arrive de tomber à plusieurs reprises. Les jours qui suivent, ils continuent d'essayer, et après une semaine intensive, elle fait ses premiers pas. Son père, fier d'elle, la filme pour immortaliser ce moment. Classique. On lui donne un pain en guise de félicitations, car elle adore cet aliment. Elle le déguste assise devant son émission préférée et danse sur la chanson du générique.

2 ans. La gamine a commencé à dire ses premiers tels que « pain », « maman » et « papa ». Elle fait aussi des « wow », des « ch'est beau » et quelques onomatopées indescriptibles. Tout le monde la trouve adorable. Les membres de sa famille se battent presque pour avoir l'honneur de pouvoir la distraire ou la garder. Tout simplement parce qu'elle ne fait que très rarement des crises et, ça, c'est un gros plus. Et puis, son rire est trop mignon. Craquant. Le genre de rire auquel tu ne peux résister et qui te donne envie de lui faire un gros câlin. Ouaip.

3 ans. Voilà quelques mois qu'elle va à la garderie. Elle s'entend avec tous les enfants et on apprécie beaucoup sa compagnie. Elle anime les jeux qui peuvent sembler ennuyer et débute des danses amusantes quand on allume la radio. Et là, tout le monde se joint à elle. Elle s'amuse énormément et quitter cet endroit pour retrouver son chez-soi n'est pas toujours une partie de plaisir, et ce même si elle s'est ennuyée de ses parents.

4 et 5 ans. La fillette commence à jouer dans des publicités à la télévision. En effet, ses parents travaillent à produire des annonces, et quand ils ont besoin d'un gosse, ils font appel à elle. Elle joue dans une annonce de vitamines, de dentifrice, de pansements et de sucreries. Il lui arrive de se faire reconnaitre dans la rue à cause de cela, mais ça n'en fait pas une vedette, vous vous en doutez bien. Elle continue à grandir, à apprendre et à se faire de nouveaux amis pendant ce laps de temps, mais rien d’exceptionnel ne s'y produit.

Chapitre II - École primaire
5-11 ans

Juste après qu'elle ait eu 5 ans, on annonce à Ran qu'elle va devoir aller à l'école. Elle écarquille les yeux et se contente de demander de quoi il s'agit. Elle en a déjà entendu parler, mais jamais on ne lui a expliqué clairement ce que c'est. Sa mère lui dit que c'est comme une grande maison où on apprend toutes sortes de choses et qui est remplie d'enfants. La première journée d'école, elle croit qu'elle va l'accompagner, c'est pourquoi elle est un peu triste quand elle arrive là-bas. Toutefois, sa bonne humeur revient quand elle se rend compte que certains de ses copains de la garderie sont dans la même classe qu'elle.

Le niveau n'étant pas très difficile au primaire, elle s'en tire plutôt bien. Elle obtient des notes satisfaisantes. Niveau social, c'est un peu comme à la garderie. Elle est plutôt populaire et tout le monde veut avoir l'occasion de traîner avec elle, que se soit en classe ou pendant les récréations. Elle n'a pas d'ennemis, car à cet âge-là, la jalousie n'existe pas encore tout-à-fait. Parce que certains élèves auraient bien des raisons de l'envier et de la détester pour ça. Elle se fait officiellement une meilleure amie : Nami. Celle-ci lui ressemble comme deux gouttes d'eau, à part pour ce qui est de son adoration des friandises.

Ses deux dernières années de primaire se relèvent plus ardues. Elle a du mal à apprendre par cœur ses tables de multiplication, heureusement qu'elle peut compter sur l'aide ses camarades de classe. Elle s'en sort tout de même. La seule matière dans laquelle elle n'éprouve pas le moindre problème en cet instant est l'éducation physique. Elle est en bonne forme, court vite et tous les sports lui plaisent. Elle est la meilleure notamment au soccer et au ballon chasseur. Chacun ses points forts.

Un jour, Ran ouvre son agenda après avoir fini son repas, et compte le nombre de jours qui restent avant les vacances. 23 jours. Puis deux mois après, elle rentrera au collège. Elle ne veut pas y aller, mais elle n'a pas le choix. Elle va bientôt finir sa sixième année. Elle soupire alors que Nami l'observe en silence. Un garçon vient se joindre à elle, un nouveau qui est arrivé l'année passée et avec qui, pourtant, elles entretiennent déjà une relation très forte. Il suit le regard de la brune et s'exclame :
- Bientôt les vacances d'été ! Tu dois être contente, Ran.
- Plus que contente. Mon cerveau est sur le point d'exploser.
Il rit. Kira, tel est son nom, l'adore. Vraiment beaucoup. Et il songe à lui demander d'être sa petite amie à la dernière journée, afin qu'elle puisse avoir le temps de réfléchir et lui donner sa réponse en revenant des vacances. Mais il n'est pas sûr de vouloir faire ça. Si elle ne ressentait pas les mêmes choses que lui à son égard, est-ce que cela briserait leur amitié ?
...

Au final, il s'exécute. Il prend son courage à deux mains et lui demande. Pour la toute première fois, il voit celle qu'il aime rougir jusqu'aux oreilles. Il lui dit qu'elle peut y réfléchir tout l'été, que ça ne lui dérange pas. Elle accepte cette proposition et une question lui reste en tête tout ce temps de congé « Est-ce que j'aime Kira ? ». À contre-coeur, parce qu'elle ne veut pas lui faire de la peine, elle se rend compte que non. En tout cas pas de la manière dont il le voudrait. Et puis, elle s'imagine très mal être en couple avec quelqu'un. Elle n'y a jamais songé une seule fois.

Chapitre III - Collège
11-15 ans

La première chose que Ran doit faite en entrant au collège, c'est dire non à son ami. Elle se sent triste pour lui, même s'il lui assure que ce n'est pas grave. Elle a peur de ne plus être capable d'agir comme avant avec lui maintenant qu'elle sait qu'il est amoureux d'elle. C'est ce qui se passe pendant quelques mois, puis la gêne finit par s'évaporer. Elle n'y pense presque plus et peut enfin souffler. Elle espère simplement que les sentiments de Kira se sont évanouis avec le temps.

Études. Le matin, le midi, le soir. Quand elle a la moindre minute libre, elle étudie. Ça devient plus difficile pour elle, et les examens la stressent plus que n'importe qui. Alors elle travaille très dur, tellement que certains amis lui disent de se calmer un peu. Elle réplique à chaque fois que si elle se calmait, ses notes seraient vraiment nulles. Déjà qu'elle n'a jamais au-dessus de 85 % en bossant comme une folle. La veille d'un test ou avant un test, il est presque impossible de pouvoir lui parler. Elle est à fond dans sa bulle de concentration extrême. On peut quasiment voir « Ne pas déranger » écrit sur son front.

La jeune fille eut droit à quelques bourreaux, dont un dénommé Shinji. Ce n'est pas qu'il la déteste, juste qu'il décide d'en faire sa victime attitrée. Quant à elle, cela ne lui fait rien. Elle ne se laisse pas atteindre pas ses propos ou ses taquineries douteuses. Pourtant, il continue, croyant qu'un jour il arrivera à la mettre en colère ou la faire pleurer. Mais ça n'arrive pas. Tout ce qu'il peut bien dire ne l'affectait pas. La seule chose qui aurait pu vraiment lui faire mal aurait été qu'un ami la trahisse. Toutefois, il ne le devine pas et de toute manière, même s'il l'aurait su, n'aurait certainement pas trouver le moyen que ça se produise. Ses copains commencent à l'agacer en lui disant qu'il n'est même pas assez dur pour faire brailler une fillette. Alors il décide, un jour, de battre Ran afin de la faire réagir. Celle-ci ne se défend pas et ne peut retenir un torrent de larmes à cause du choc et de la douleur ressentie. Toutefois, une fois relevée, elle assure à ses amis que « Tout va bien », ce qui est totalement faux : elle est couverte de bleus.

Shinji se fait renvoyer de l'école et elle en est enfin libérée. Les étudiants qui désirent des faibles à torturer comprennent qu'elle n'est pas idéale si on désire s'amuser un peu. Par contre, si on veut seulement se défouler, elle peut faire l'affaire. Autrement, sa vie de collégienne se déroule dans le calme. Durant cette période, elle développe une espèce de passion pour les fées, les anges et tous autres êtres mythiques possédant des ailes. À 14 ans, elle voit quelque chose qui la met en admiration : une jeune fille en bikini sur la plage ayant un tatouage d'ailes dans le dos. Aussitôt, elle demande à ses parents qui se pressent de refuser. L'adolescente n'insiste pas et se dit qu'elle va s'en acheter un lorsqu'elle va quitter la maison de ses aînés. Que ça serait l'un de ses premiers investissements.

Finalement, elle n'a pas besoin d'attendre jusque-là. À la fin de sa dernière année avant d'aller au lycée, Nazami convainc son mari de lui permettre et de lui payer ce tatouage pour son anniversaire. À l'entente de cette nouvelle, Ran bondit de joie et les sert très fort dans ses bras. Elle chope une image sur Google comme modèle. Puis, la fin de semaine suivant sa fête, elle va réclamer son cadeau. Le résultat la ravit et pendant l'été, elle se pavane avec son costume de bain et ses splendides ailes. Quand vient le temps de la rentrée scolaire, elle le montre à tous ses amis, soulevant son t-shirt dans son dos sans aucune gêne. Oui, elle sent qu'avec ses ailes, elle pourra s'envoler très haut.

Chapitre III - Lycée & déménagement
15-16 ans

Arrivée au lycée, elle doit se contenter des amis qu'elle a déjà. Son comportement enfantin est jugé immature dans ce nouveau environnement et elle n'est pas acceptée de tous. Son cerveau est toujours en train de travailler très dur et il lui arrive très souvent d'être en-dessous de la moyenne et parfois de couler ses examens. Elle en avait déjà raté quelques-uns lors de ses 14 ans, mais désormais, c'est plus fréquent. Les cours sont devenus une véritable torture pour elle qui a du mal à ne pas perdre le fil de ce que l'enseignant explique. On essaie de l'aider, mais elle est beaucoup trop exaspérante et la plupart de ses camarades de classe se découragent. Pauvre petite.

Mi-janvier, ses parents se font renvoyer de leur travail. Ils se trouvent de petits boulots qui à peu près à leurs besoins, mais doivent se priver de certaines choses. Toutefois, l'argent commence peu à peu à véritablement leur manquer. Impossible de payer les impôts, leurs voitures, la nourriture, tout ce que leur fille a besoin pour l'école et d'entretenir leur grande maison ainsi que son terrain. Ils prennent la décision de déménager et commencent à chercher un appartement pas trop loin de chez eux. Ils en trouvent un à leur goût, mais alors qu'ils s'apprêtent à faire leurs valises, la sœur de monsieur Yoshita les appelle pour leur dire qu'il y aurait de la place à Tokyo pour eux en tant que producteurs de publicités. Pas besoin d'en dire plus : ils déménagent donc là-bas.

Quelle tristesse éprouve Ran au moment de dire au revoir à ses copains. Des larmes sont versés, puis ils la saluent alors qu'elle part en direction de son nouveau chez-soi. Elle s'y installe encore chagrinée, mais elle assure à ses parents qu'elle ne leur en veut pas et qu'elle saura s'en sortir. Ceux-ci se rendent d'ailleurs vite compte que leur travail va être plus demandant que leur dernier et qu'ils ne seront pas beaucoup à la maison. Suite à cette constatation, ils font une recherche sur le Web afin de trouver un pensionnat pouvant accueillir Ran. Elle y trouve sa place sans trop de mal, se crée une cercle d'amis et tombe même en amour avec un dénommé Keel Blaze. Cependant, il met fin à leur relation avant de repartir en Amérique pour la deuxième fois, dû à des problèmes concernant son père. La nippone vit alors sa première peine d'amour.

Chapitre IIII - Île
16-18 ans

Alors que les choses ont repris leur cours normal, un événement inattendu se produit. Ran est sélectionnée pour faire partie d'une expérience sociale menée par la Confédération des Sciences Universelles. Et ce pour quelle raison ? Parce qu'elle est l'individu le plus amical qui soit en ce monde. Un jour, elle se réveille dans un banc inconnu, sur une île inconnue, avec des gens inconnus. Déjà, elle a un peu peur, mais elle se dit qu'elle devrait pouvoir trouver un moyen de retourner chez elle.

Des. grillages. électriques. D'accooord. Là elle flippe grave. Elle se renseigne auprès des habitants pour savoir s'il y a un moyen de les désactiver. Rien. Les premières semaines sont rudes, très rudes. Elle n'arrive pas à comprendre ce qu'il se passe. Pourquoi tous les Ultimates sont-ils laissés à eux-mêmes et pourquoi y a-t-il des équipes ? Elle ne comprend pas trop d'ailleurs si la distribution est justifiée ou aléatoire. Dans son cas, elle est membre des Splendids. Ce qui la déçoit un peu, une fois la tension diminuée, puisqu'elle aurait préféré être dans les Cuddles (VIVE LES CÂLINS !).

Bref, elle a eu le temps de digérer tout ça et de s'y faire même si elle s'ennuie terriblement de ses parents et de ses vieux amis. Au moins, elle a pu tisser des tas de nouveaux liens, certains très forts. Donc si, un jour, il est possible de quitter cet île, elle ne leur tournera pas le dos et ne leur dira pas au revoir ni adieu.
Talents

• TALENT 1
Être souriante et amusante :
Vous savez, le genre d'images qui circulent sur internet avec des mentions telles que « Tu as une mauvaise journée ? Regarde ce bébé chaton ». Ran, c'est comme le bébé chaton sur cette photo. Si vous avez besoin d'un rayon de soleil, la voici la voilà ! Elle sera toujours là pour mettre un peu de bonheur et de fraîcheur dans votre journée.

• TALENT 2
Être compréhensive et à l’écoute :
Elle n'est pas seulement une boule d'énergie, mais également une bonne oreille. Si vous avez un problème, elle saura vous écouter sans vous juger. Elle peut également donner des conseils, lorsqu'on lui demande.

• TALENT 3
Être attentionnée et affectueuse :
Vous pourriez bien vous réveiller un jour et découvrir une kit kat glissée sous votre porte avec un petit mot où il est écrit « Passe une merveilleuse journée ! De ton amie, Ran ». Elle adore faire plaisir aux gens qui l'entourent. C'est aussi une vraie machine à câlins qui vous sautera dessus dès qu'elle vous verra (à moins que vous soyez inconfortables avec ça). Alors si vous avez besoin qu'on vous rappelle que vous êtes aimés, allez la voir.
http://i.imgur.com/3JmXSTH.png
Pseudo : Alcemin
Âge : 20 ans
Code du règlement :
Comment as-tu trouvé notre forum ? J’étais sur l’ancien!
Autre chose ? : Je vous aime.
avatar
Ran Yoshita
Splendid
http://enclosed.forumactif.com/t64-ran-yoshita


Ran Yoshita
Splendid



Messages : 28
Points : 38
Date d'inscription : 04/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ran Yoshita

Message par Lillia Mizutani le Lun 4 Sep - 12:05

RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN

J'visualise tellement bien Ran toute petite et choupinoute à deux ans ;v;

Je vois aussi la référence à Sei dans l'histoire.

En ce qui concerne la partie de l'île, petite mention - il n'y a pas de chambres dans le bâtiment principal, ce qui est pas très bien-pensant pour les ultimates qui se réveillent un peu nulle part du coup, c'est pas confortable je te l'avoue. Peut-être éventuellement Ran se serait réveillée sur un banc ? Dans une salle de classe ou un couloir peut-être ?

Ce détail mis à part, il ne devrait te rester que les talents à éventuellement détailler, et ta fiche devrait être validée sans problème !

_________________

   
So strong and fragile
Like the rising moon or the setting sun, close to bring you warmth yet far to chill you to the bone - every half hour reminds you she goes and doesn't stop, be it with or without you. Were you to break the distance, she'll eat you up.

Lillia Mizutani
Cuddle
28/07/2017




Messages : 186
Points : 566
Date d'inscription : 28/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ran Yoshita

Message par Ran Yoshita le Lun 4 Sep - 15:34

LILIAAA-CHAN :3

Ran a pas chance, se retrouver à Sei puis ici, damn

Ok, j'ai modifié comme quoi elle se réveille sur un banc. J'ai aussi détaillé ses talents !
avatar
Ran Yoshita
Splendid
http://enclosed.forumactif.com/t64-ran-yoshita


Ran Yoshita
Splendid



Messages : 28
Points : 38
Date d'inscription : 04/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ran Yoshita

Message par Lillia Mizutani le Mar 5 Sep - 0:16


Valilliadation



"Ran, c'est comme le bébé chaton sur cette photo." Elle est précieuse  
J'a hâte de lire comment Ran va gérer les éventuelles épreuves qui se dresseront sur son chemin et comment son ultimate l'aidera le long de la quête. C'est pas un ultimate très axé conflictuel, mais justement, ce n'en n'est que plus intéressant oAo

Félicitations tu es validé(e) ! Tu as droit au stamp de la Valilliadation    
J'espère que tu passeras du bon temps sur Enclosed et surtout que tu t'y amuses ! Avant que je te laisse gambader dans la nature, il faut que je fasse mon travail de staff et te renvoie au listing d'ultimates ici, listing d'avatars, ici, et au listing des chambres ici ! Ah, et ce n'est pas fini non, mdr   bounce  bounce

Tu peux également retrouver le sujet du RP du premier jour sur l'île ! On t'invite également à faire ta fiche de lien, tu peux également faire ton E.V.E.phone ici, un journal ici et finalement faire ta demande de pin d'ultimate ici ! Ouf, beaucoup de liens hein ? C'est un peu intimidant mais courage tu t'y retrouveras ! Surtout, bienvenue ♥️♥️

_________________

   
So strong and fragile
Like the rising moon or the setting sun, close to bring you warmth yet far to chill you to the bone - every half hour reminds you she goes and doesn't stop, be it with or without you. Were you to break the distance, she'll eat you up.

Lillia Mizutani
Cuddle
28/07/2017




Messages : 186
Points : 566
Date d'inscription : 28/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum