Beaucoup de temps est passé [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Beaucoup de temps est passé [Solo]

Message par Agnes Cheshire le Ven 7 Sep - 11:52


Beaucoup de temps est passé
FT. PERSONNE

Agnes est bien reconnaissante d’Adele pour son câlin surpuissant, car il l’a grandement calmée. Malgré ses angoisses, elle a pu tenir la matinée, et aller jusqu’à la scène à l’heure donnée. À 9h55 précises elle est arrivée ; elle a eu peur d’être en retard, se connaissant, mais non, il n’y a pas eu de problème. Elle a pu s’inscrire sur la borne sans rencontrer de bug informatique, et quand elle a passé au moins une minute à vérifier qu’elle était bel et bien inscrite, les personnes faisant la queue derrière elle n’ont rien dit.
Elle s’est isolée de ses deux amies pour se rendre vers la scène, pressée de partir pour être sûre d’être à l’heure, et retrouvant peu à peu son habituel stress, qui a parfois tendance à lui donner envie d’être seule. Par mécanisme de défense, je suppose. En conséquence elle se sent un peu trop seule, à présent, mais plus elle y pense, plus elle se dit que ça va, elle le supporte assez bien.
… Ce qui l’énerve, parce que si elle veut une chance de survivre ici, il faut qu’elle vive mal quelque-chose.
C’est ridicule ; quand elle s’assoit sur une chaise au hasard, la personne à côté retire le pan de sa veste qui dépassait dessus pour lui laisser la place, et lui sourit poliment. Agnes arrive même à sourire en échange par réflexe, ce qui est une fois de plus une erreur, car si elle ne l’avait pas fait cette personne l’aurait peut-être détestée, et aurait peut-être voulu la victimiser…
Mot ridicule une fois de plus, mais une chose qu’elle vit d’habitude constamment. Ce qui est plus ridicule encore, c’est qu’elle se rend folle à à la fois vouloir qu’on s’en prenne à elle, et le craindre au plus haut point – par mécanisme de défense, je suppose. Mais elle suppose à son tour, que tout ce qui lui reste à faire maintenant qu’elle est là, c’est réfléchir à ce qu’elle pourrait faire sur scène.
Et elle y réfléchit longuement. Elle ne sait pas quand doit arriver son tour, et ne surveille pas vraiment la logique des noms appelés, trop préoccupée par sa réflexion et l’attention qu’elle porte à entendre son propre nom. Elle pense peut-être ne tout simplement rien faire, et laisser son talent s’en prendre à elle tout seul… Parce que c’est ce qui arrive depuis le début, tout simplement. Elle n’a pas le moindre contrôle sur son propre Ultimate, et tant qu’elle n’a pas reçu de SMS, elle suppose qu’il ne se suffit pas non-plus à lui-même.
En fait, elle se demande même comment E.V.E. imagine qu’elle puisse démontrer son talent par elle-même. Ça n’a pas vraiment de sens, quand on y pense, et elle est surprise qu’elle ait proposé quelque-chose de si illogique. De plus, si c’était vraiment pour se débarrasser d’elle si facilement, lors d’un test de ce genre, à quoi servait de l’amener sur l’île dès le départ ? Ce n’est tout simplement pas viable. Mais maintenant qu’elle y pense… Maintenant qu’elle y pense, et si sa malchance la touchait depuis le début de chez-début ? Et si – tout ça n’était qu’une blague, non, ce n’est pas possible, mais si elle avait plusieurs Ultimate ? Au moins deux ? L’un d’entre eux serait « victime », mais l’autre serait autre-chose… Qui ne lui aurait pas été communiqué, à cause de son talent de victime ! Mais alors, ce serait donc celui-là, ce talent qu’elle ne se connaît pas, qu’elle devrait démontrer sur scène… Et ce n’est qu’une fois de plus son Ultimate de victime qui lui a causé problème… Mais est-ce que démontrer qu’elle est l’Ultimate Victime – de par le fait qu’elle ne connaisse même pas son autre talent – est assez pour survivre ? Ou faut-il qu’elle démontre les deux ? De toute manière, quel serait son autre talent ? Couturière – non, c’est déjà pris. Cuisinière ? Non-plus. Fille qui a les yeux vairons ? Mais non, ça n’a rien à voir, ça, ce n’est que ce qui la différencie…
Elle est soudainement tirée de ses pensées par un mouvement à côté d’elle, celui de la fameuse personne à côté d’elle, qui se lève à l’appel de son nom pour se présenter sur scène. Son cœur bat à toute vitesse quand elle réalise qu’elle n’a pas fait très attention aux noms qui étaient appelés… Mais elle réalise qu’il y a des gens qu’elle connait dans la pièce, qui l’auraient prévenue si on l’appelait, parce qu’il n’y a pas de raison réaliste qu’ils ne le fassent pas, et que de toute manière son esprit stressé aurait réagi au simple son de voyelles ressemblant à celles de son nom. Plus attentive à présent tout de même, elle sort son E.V.EPhone de sa poche pour y regarder l’heure ; il est 10h41. Beaucoup de temps est passé, il ne reste plus que quatre passages, dont celui qui est en cours. Il y a plus de trois personnes dans la pièce, mais elle suppose que certains passent en groupe, et d’autres sont revenus dans la salle d’attente après leur passage. Elle s’étire discrètement les épaules en se disant juste que ce n’est pas vraiment très terrible de passer dans les derniers… d’autant plus quand on ne sait pas encore ce qu’on va faire sur scène.
Elle commence à se ronger les ongles. Elle ne sait effectivement toujours pas ce qu’elle va bien pouvoir faire… À se poser trop de questions, elle n’a décidé de rien.
… Mais elle a beau réfléchir, elle ne trouve rien. Elle décide donc que tout simplement… Elle n’a pas d’autre choix que de rentrer sur scène et laisser le destin faire.
En espérant ne pas mourir…. En espérant ne pas mourir… En espérant ne pas mourir…
C’est tout ce qu’elle répète dans son esprit, mettant parfois « mourir » en valeur et d’autres « espérant », le faisant plus ou moins exprès pour s’efforcer de ne plus trop réfléchir. Les minutes passent, où elle regarde régulièrement l’heure tout en se forçant à penser « espérant », jusqu’à 10h55…
Où ils appellent quelqu’un d’autre.
Son cœur se serre. Elle est mortifiée. Aurait-elle bel et bien raté son appel ? Oh mon Dieu, aurait-elle oublié de passer sur scène ? Mais elle alors, elle doit être foutue, si elle n’a même pas eu la chance de…
« Non, non, » se dit-elle. « C’est qu’il doit y avoir un dernier passage à onze heures. »
Alors elle attend 5 min de plus, et là son téléphone affiche 11h.
Et ils n’appellent personne.
11h01. 11h02. Personne.
Agnes n’est pas passée sur scène.

_________________
L'Ultimate Victime pleurniche en #5E5EFF

Agnes Cheshire
Lammy




Messages : 341
Points : 324
Date d'inscription : 28/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum