[EVENT ULTIMATES GOT TALENT] Framed || ft. Hisashi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[EVENT ULTIMATES GOT TALENT] Framed || ft. Hisashi

Message par Lillia Mizutani le Mar 28 Aoû - 20:34



With a single touch
I'm in your cage

petit pas dans des flaques
à vitesse grand v elle lui avait
tiré la manche d'une course
de gazelle à très peu d'égaux
tête grande comme un ballon
elle court elle court sans le lâcher

Les voilà abrités de la pluie, deux complets inconnus à l'entrée d'un de ses souterrains des grands ateliers. Cela empeste ici, d'odeur putride d'eau non recyclée et déchets produits de grands ateliers. Des ultimates y travaillent dur, plus haut, il est dit, à construire à l'aide des différents matériaux qui sont entassés dans les différents ateliers, et parce que ne sont pas tout à fait respectées les règles d'hygiène ou de bon vivre, certains mécanismes se trouvent là dans les eaux rouillées, entassées jetées quand elle ne servent plus. Puisqu'en plus l'atelier semble déborder tous les jours d'un peu plus d'outils ou matériel à travailler sous la main, le flow de l'eau coulante, mélange de terre de boue et autres bêtises que l'homme et les caveaux entraînent dans par les voies d'échappement.

On est au chaud

Hisashi tourne les yeux avec cet air quelque peu dépassé par les derniers événements, à court de souffle. Il était sorti couvert lui, d'un parapluie. Lorsque Lillia débarque sans prévenir pour lui dire qu'il faille qu'ils échappent à la tempête, sa nature le pousse à ne pas remettre en question la logique de la petite ((ça et la tournure de la situation, elle avait agi avant qu'il puisse faire quoi que ce soit)) en cette journée d'automne ou le vent n'est qu'assez fort pour parler de bourrasques.

Le photographe reprend son souffle avec ce sourire serein, fatigué, étonné.

Eh bien, merci

Pas le temps de remerciement que sa compagnie était déja partie, tournée vers la pénombre qu'annonce l'entrée dans ses souterrains où elle ne s'était jamais aventurée auparavant ou dont elle avait oublié l'existence et redécouvrait la présence comme à nouveau. Leurs pas font comme écho dans les canaux, Hisashi sort son téléphone pour éclairer l'intérieur devenu imperceptible à l'oeil nu de là où ils étaient, un peu plus loin à l'intérieur qu'il y a quelques minutes.

Plus un bruit de la part de Lillia, regard feutré et de verre plus loin devant elle. Floutée de par un manque de communication, elle le regarde et pourtant on dirait qu'elle perce son existence, qu'elle ne le voit pas. Inexpressive et obnubilée par l'atmosphère de tant de noir, elle y appartenait presque de son silence glacial et cette longue chevelure froide. Peau pâle trempée résonne dans la salle en un clic clac de goutte tombé. Elle est complètement mouillée.

Attends, ses mots ont l'air hésitants, mais il se ressaisit rapidement, tu devrais pas rester si peu couverte en un temps pareil. Lillia le regarde enfin, et si elle ne voit pas vraiment son visage, coupé effacé par des couleurs qu'elle trouve froides, une pointe de chaleur l'appelle en le voyant retirer sa veste pour la lui donner, et ce sourire tranquille. L'air-head sent l'affection derrière ce geste, et elle se demande s'il y est habitué.

Tu t'appelles comment ? Moi, c'est Hisashi.

Lillia

Il sourit poliment et elle acquiesce d'un léger mouvement de tête à son "enchanté" murmuré entre les murs.

Tu as déjà été ici ?

Jamais, toi ?

Non, ça sent pas très bon

Hisashi souffle un rire discret, il n'a pas besoin qu'il réponde pour qu'elle comprenne qu'il est d'accord.

J'entends dire qu'il y a des trésors cachés dans les souterrains de l'île - tu veux m'aider à les chercher ?

Si tu veux

Hisashi n'était jamais trop loin derrière Lillia, et si un autre sens donnait l'impression à la petite qu'il regrettait sa décision, elle était trop en prise avec ses découvertes de champignons dans les coins et insectes volant pour faire la remarque. La lampe torche éclairait son dos, avec sa veste à lui et ses cheveux à elle abîmés par la pluie. Voilà qu'en voyant un trop gros mite, Lillia s'affole d'un coup et s'écrie de toutes ses forces avant de donner le revers d'un coup de pied à la bête.

Elle manque.

Puis tourne sur elle même.

Hisashi est prit au tournant par ce qui se passe, son téléphone manque de lui glisser de la main.

En le rattrapant, Lillia l'amène au sol-

•••

Elle lui avait donné un coup de boule à la machoire. Lillia craignait des représailles, bien souvent des gens qu'elle avait heurté finirent par s'en prendre à elle. Mais rien de la part d'Hisashi, seulement cet air désolé et cette main à frotter contre sa plaie. Il ramasse son téléphone qui n'a rien, à première vu. Il examine l'appareil, pour le trouver avoir pris une photo d'eux au sol comme s'ils faisaient la couverture d'un film d'horreur pseudo romantique tragique où Hisashi enlaçait la petite comme pour la protéger d'un mal invisible dans la pénombre.

Lillia regarde l'écran sans comprendre.

Hisashi sourit comme il l'a si bien l'habitude de faire.

C'est une journée tout à fait normale.


_________________

Cloudy day, breathe under the cold rain - you'll feel your fingertips yet again

Lillia Mizutani
Cuddle





Messages : 420
Points : 965
Date d'inscription : 28/07/2017
Age : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum