La patience est d'or, le silence aussi. |ft. Hisashi Nanami|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La patience est d'or, le silence aussi. |ft. Hisashi Nanami|

Message par Mikako Bery le Mar 15 Mai - 20:21

La patience est d'or, le silence aussi. (le mien ?)
ft. Hisashi Nanami
La nouvelle collection de Mikako était une collection de printemps, aussi Hisashi lui avait-il proposé un shooting près du lac où elle pourrait exposer ses nouvelles créations. Son ordinateur était déjà rempli de photos de la tenue de la jeune couturière, portées par elle-même ou qui voulait bien être son modèle, et il souriait doucement quand il les voyait, il se disait que c'était un joli talent qu'elle avait et pouvait se prendre à l'envier parfois, car son talent, à elle, pouvait rendre les gens heureux, et pas le sien.

La séance photos avait débutée à l'aube, pour quelques tenues très simples, dans des tons pastels. Le soleil était maintenant à son zénith et Mikako arborait une robe beaucoup plus élaborée, une robe de gala, sûrement, en tout cas pas le genre de trucs qu'on portait au quotidien, et malgré sa taille relativement petite, elle avait une grâce incroyable. C'était une robe blanche, sans manches, tombant jusqu'aux pieds, avec une traîne noire et d'autres détails en tout genre que les yeux de Hisashi n'avaient pas pu analyser tant il y en avait. Fière d'elle, elle n'arrêtait pas de parler, et il était impossible qu'elle se taise, même quand il prenait des photos, elle parlait. Il ne disait rien, il faisait avec, après tout il les éditerait plus tard.

«Tu veux qu'on fasse quoi maintenant ? Il y a un joli cerisier là-bas ! Ah, je sais, je devrais prendre un bouquet et le lancer en l'air, non ? Après on devrait faire une balade en barque, j'ai une tenue très jolie qui pourrait bien aller !»

Hisashi comprenait qu'elle soit excitée, mais à ce point ? C'en était presque insupportable, bien qu'au début il ait trouvé son comportement quelque peu attendrissant. A présent il la regardait sautiller sous le cerisier en question, il en avait peur pour sa robe, et il soupira lorsqu'elle s'arrêta. Il déplaça son matériel et fit quelques réglages avant de lui demander de s'y placer. Elle avait même changé sa coiffure pour se faire un chignon dans lequel elle avait mis quelques fleurs cueillies quelques instants auparavant.

«Allez, Berry, on va prendre des photos maintenant donc si tu pouvais te mettre de dos et tourner ton visage un peu vers moi...»

«C'est joli ! J'adore cette ambiance, tu penses pas qu'on devrait faire autre chose ? Oh, ce serait parfait pour une confession d'amour ! Ca me donne des idées de tenues !»

Alors qu'elle parlait toujours, il prenait des photos. Elle prenait parfois la pose qu'il lui demandait de prendre, parfois pas, mais il faisait avec. C'était plus facile de travailler avec Andi, au moins, elle savait se contenir. Mikako, pas. Il avait même sorti ses lunettes tant il était fatigué de devoir l'attendre ou de prendre des milliers de photos. L'Ultimate Photographe avait trouvé sa première faiblesse : une couturière surexcitée qui voulait absolument prendre des photos de ses tenues.

Elle revint vers lui avec son éternel sourire, demandant s'il voulait une pause ou s'il voulait s'arrêter là pour aujourd'hui. Il avait terriblement envie de dire oui, mais il voyait bien que cela peinerait la tailleuse qui s'amusait énormément à jouer les modèles et à pouvoir montrer ses créations à quelqu'un. Il lui répondit en un doux sourire, qui se voulait convaincant :

«Non merci, ça ira, on peut continuer si tu as envie.»

Etrangement, pour la première fois, Mikako avait remarqué qu'on lui mentait. Elle cligna des yeux. Il avait l'air exténué et se frottait constamment les yeux. Elle prit donc son reflex et regarda les photos prises. Il y en avait au moins deux cents voire trois cents, et à chaque nouvelle image, elle s'extasiait, émerveillée par le travail d'Hisashi qui était bien embarrassé de voir son travail si apprécié.

«Ca suffit pour aujourd'hui ! C'était vraiment amusant, merci Hisashi ! On remettra ça pour ma prochaine collection, tes photos sont vraiment incroyables.»

Les joues du photographe virèrent au rouge, les compliments n'étaient pas vraiment son truc, même s'il était souvent apprécié, on ne lui en faisait quasiment jamais. Il se maudit d'avoir pensé du mal de la couturière un peu plus tôt et reprit son appareil pour l'éteindre et le ranger avec son matériel.

«Merci beaucoup Mikako, j'apprécie énormément ton travail. J'espère pouvoir retravailler avec toi bientôt, tes tenues et ton talent sont supers. Tu as le pouvoir de rendre les gens heureux !»


Mikako sourit à nouveau, défaisant sa coiffure et laissant ses cheveux roses tomber sur ses épaules. Hisashi se laissa impressionner par l'aura de la jeune femme, même si elle pouvait être vue comme une gamine capricieuse une fois qu'on la connaissait, il ne pouvait pas s'empêcher de la voir comme une célébrité, et c'était intimidant.

«Pour célébrer ça on va aller boire un coup ! Allons-y !»

Elle ne prit même pas le temps de se changer, récupéra ses affaires et entraîna le photographe avec elle, tout en se remettant à parler de tout et de rien. Hisashi eut un soupir amusé, retira ses lunettes et finit par la suivre. Le silence était d'or, mais la patience du jeune homme résistait à tout, même aux artistes les plus exigeants.

Mais Mikako n'en faisait pas vraiment partie au final.

Mikako Bery
Lammy



Messages : 127
Points : 45
Date d'inscription : 10/02/2018
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum