When a girl is talking, you shut up and listen ♥ feat. Luce Millaray

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

When a girl is talking, you shut up and listen ♥ feat. Luce Millaray

Message par Mikako Bery le Mer 14 Fév - 21:01

When a girl is talking, you shut up and listen
ft. Luce Millaray
Mikako avait passé beaucoup de temps dehors, pour chercher l'inspiration pour ses nouvelles tenues. Elle regardait chaque brin d'herbe, chaque nuage, chaque fleur avec attention mais rien à faire : l'inspiration ne venait pas. Elle avait pourtant fait plusieurs fois le tour de l'île, du moins c'était ce qu'elle croyait, et elle ne voyait rien. Les gens ici l'horripilaient la plupart du temps et n'étaient pas inspirants pour la plupart et si elle trouvait un quelconque animal ou insecte, il s'enfuyait aussitôt. Son carnet était donc tout blanc, blanc comme les nuages qu'elle regardait défiler, de plus en plus désespérée. Elle finit par s'asseoir dans l'herbe, jouant avec son crayon en attendant d'avoir une idée lumineuse.
Mais le ciel, en échange, lui fit un cadeau et lui donna une muse. C'était ainsi qu'au bout milieu d'une jolie journée ensoleillée, elle croisa Luce par hasard et qu'elle commencèrent à discuter. La jolie blonde s'était arrêtée pour lui demander ce qui n'allait pas. Elle s'était levée, carnet en main et avait expliqué sa situation désespérée à l'épéiste. Elles commencèrent donc à se promener en discutant toutes deux. Luce l'accompagna quelques temps dans sa recherche d'inspiration tout en échangeant quelques paroles avec elle, la couturière appréciant sa compagnie. Au bout de quelques temps, Mikako finit par abandonner.
Elles se rendirent donc aux grands bains, afin de calmer la peine de Mikako qui avait perdu une journée de sa vie. Quelques fois, la discussion s'arrêtait, par la faute de la couturière qui se perdait dans ses pensées et le sujet changeait donc. Elles arrivèrent aux vestiaires et elle retira doucement et avec de grandes précautions ses vêtements faits par elle-même et sur mesure. Elle les plia soigneusement et les rangea précieusement, la serviette autour du corps. Elle se rendit dans les bains et releva soigneusement ses cheveux avec sa serviette avant de glisser gracieusement dans l'eau.
Oh non, elle avait encore oublié de quoi elle parlait plus tôt avec Luce! Celle-ci la rejoint vite et Mikako bouillonnait intérieurement. De quoi avaient-elles parlé, lui fallait-il un nouveau sujet de conversation ?! Elle ajusta sa serviette, la tapotant légèrement par moment et se tourna vers Luce. Oh! Elle n'avait pas remarqué à quel point la peau de celle-ci était belle, et quelle grâce, il lui faudrait à tout prix lui faire une tenue !
Mais non, Mikako, il fallait dire quelque chose !

«Tu t'es fait des amis ici, toi ?»

Quel drôle de sujet ! Elle s'en rend compte et se frotte légèrement la nuque, hésitante. Voyons Mikako, tu allais encore te montrer intrusive et déranger quelqu'un ? Pour une fois qu'elle s'en rendait compte, la question n'était même pas aussi indiscrète que ce qu'elle pensait.

«C'est une question comme ça, hein...»

Mikako Bery
Lammy



Messages : 124
Points : 38
Date d'inscription : 10/02/2018
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When a girl is talking, you shut up and listen ♥ feat. Luce Millaray

Message par Luce Millaray le Mar 20 Fév - 17:43



Those who don't listen don't deserve us ♥️

f t. M i k a k o



Décidément, les grands bains étaient parfaits pour penser à autre chose. Leurs bienfaits thérapeutiques n'avaient pas d'égal. C'était un moment agréable à passer en général, relaxant pour l'esprit et le corps. Elle pourrait y rester des heures. Il était déjà arrivé à la jeune femme de s'endormir dans les bains, d'attraper alors une forte fièvre ensuite. Comment s'était-elle endormie ? Était-elle trop relaxée peut-être ? La jeune femme raconte qu'à sa grande frustration il lui était impossible de faire rien d'autre que dormir toute la soirée.

Luce avait avec attention attaché ses cheveux en un chignon épais au dessus de sa tête. Sa nuque dégageait une feinte odeur de sel, de la mer, et une légère teinte de lavande. Les épaules à nu, la serviette près d'elle - elle chantonne, contente d'être sur le point d'entrer dans les grands bains. Elles n'étaient pas les seules qui y étaient, du bruit voisin sous entendait qu'une compagnie masculine les accompagnait là derrière le fin mur de bambou. L'épéiste n’emporte pas d'armes avec elle, pour ne pas abîmer la lame des couteaux qu'elle pourrait porter en jambière.

Elles entrent dans l'eau l'une après l'autre. Mikako n'a pas l'air très concentrée, encore déstabilisée par son manque d'inspiration. Luce lui demande si elle va bien, la jeune femme ne semble pas l'entendre. L'épéiste soupire, les mains sur les hanches. Elles trouvent un point où s’asseoir et discuter. Créer, toujours plus, toujours plus de personnes qui lui disent que son travail est bon, toujours plus - c'est un peu comme une sorte de maladie au final. Si tel est son quotidien, le jour où elle ne peut apporter remet en question tout son travail et tout ce pourquoi elle s'investit.

La couturière n'est apparemment pas du type à s'énerver lorsqu'elle n'obtient pas ce qu'elle veut ((d'elle-même déjà)), il faut à Luce beaucoup de temps et de patience pour ne pas s'énerver devant son bout de papier. En tant qu'égale créatrice ((non pas pour le craftmanship, en tant qu'étudiante d'université d'art)) le sentiment de ne pas pouvoir répondre à la demande est une frustration qu'elle connaît bien.

Tu t'es fait des amis ici, toi ?

De nulle part, question qui surprend Luce, et parce que sa surprise est comprise par son interlocutrice, des cheveux roses glissent sur des épaules qui se tendent - un ton défensif dans la phrase qui suit :

- C'est une question comme ça, hein...

- Ne t'en fais pas, assure la jeune femme, rangeant une mèche de sa chevelure derrière son oreille droite.

- Je me suis fait des amis, elle s'appuie sur la paume de sa main en une expression mixte, et beaucoup d'ennemis - clairement. Entre l'étendue des lieux et les rappels à la réalité des épreuves, je trouverai se faire de vrais amis compliqué à faire. Et toi Mikako, tu t'es trouvée des muses qui pourraient inspirer tes créations ?»

Luce Millaray
Lammy



Messages : 172
Points : 651
Date d'inscription : 29/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When a girl is talking, you shut up and listen ♥ feat. Luce Millaray

Message par Mikako Bery le Sam 31 Mar - 19:48

When a girl is talking, you shut up and listen
ft. Luce Millaray
  Luce passa une mèche de cheveux derrière son oreille, ce qui suffit à Mikako pour la fasciner et elle observa l'épéiste avec de grands yeux admiratifs. Ouh la, il commençait à faire chaud ici, pas vrai? Ou alors c'était Mikako qui s'extasiait déjà à l'idée de pouvoir habiller cette femme si gracieuse qui se trouvait en face d'elle. Probablement un peu des deux, les bains avaient cette particularité d'être toujours beaucoup trop chauds, et quand on y entrait on avait l'impression d'arriver en Enfer. Après tout, cela correspondait bien à Mikako. Ne venait-elle pas de l'Enfer elle aussi? Selon les autres, ça en avait tout l'air, un tel démon ne pouvait pas être humain, sinon elle ne serait pas aussi agaçante. Nerveuse, elle roula les épaules.

«Et toi Mikako, tu t'es trouvée des muses qui pourraient inspirer tes créations ?»


  Un petit regard gêné puis elle détourna les yeux pour regarder ses genoux. Quels jolis genoux, tout abîmés à force d'avoir traîné un peu partout aujourd'hui pour chercher l'inspiration. En fait, la nature ne l'inspirait plus tant que ça. Elle en avait déjà exploité toutes ses beautés et particularités. Alors qu'elle avait déjà rencontrée Luce plusieurs fois auparavant, jamais elle ne l'avait autant inspirée que maintenant. C'était comme si c'était au tour de la jolie blonde de briller dans l'esprit de la couturière et de l'accompagner dans ses futures créations. Oui, Mikako, elle était la ta muse, juste en face de toi. Mais tu étais trop timide -quelle antithèse dites-moi!- pour lui dire.
  Alors tu te contenta de balancer ta tête de gauche à droite tout doucement en faisant mine de réfléchir. Si tu disais à ta muse qu'elle l'était, ça ruinerait tout le charme d'en avoir une !

«Hmm... Je pense que oui! Au moins une, en fait!»

  Elle glissa un peu plus dans le bain pour que son corps se retrouve plus immergé, même si elle mourrait de chaud, elle appréciait la douceur de l'eau sur sa peau. C'était un peu la sensation qu'on éprouve avec certains satins, et c'est agréable, elle se délectait de ce moment avant de se reconcentrer sur la conversation qu'elle était en train d'avoir avec la jolie Luce. Il ne fallait pas paraître impolie, reste avec elle, Mikako ! De plus, ce n'était pas comme si sa présence était désagréable, pas vrai?

«Mais c'est vrai que dans un contexte pareil, ça reste difficile de rester concentrée pour faire des tenues... C'est un peu triste.»

  La couturière gonfla légèrement les joues, sûrement un signe de contrariété plus discret que le soupir habituel de beaucoup de personnes. Elle aurait aimé être ailleurs, mais pas sans Luce. Elle lui apportait un réconfort certain, mais elle n'arrivait pas à mettre des mots dessus. Alors elle se tut.

Mikako Bery
Lammy
18



Messages : 124
Points : 38
Date d'inscription : 10/02/2018
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When a girl is talking, you shut up and listen ♥ feat. Luce Millaray

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé




Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum